Garbage Time – Team USA

Mi-janvier, la mi-saison, l’attente du All-Star Game, une certaine routine s’est installée en NBA. C’est pourquoi je vais vous proposer un article  un peu hors-série plutôt que faire comme d’habitude un résumé de la semaine. Ce que je ferai de temps à autre quand je jugerai qu’il n’y a pas grand-chose à dire sur la semaine passée. La liste des 30 pré-sélectionnés pour RIO ayant été annoncée, j’ai décidé de me pencher sur l’équipe masculine de basketball des États-Unis: TEAM USA

Il ne pourra en rester que 12…

Ah la team USA, les 3 dream team, 5x champions du monde, 14x champions olympiques, et toujours un casse-tête pour tous les sélectionneurs pour en emmener 12. Enfin toujours, non : petit retour en arrière.

2002, à DOMICILE, le gratin des stars NBA boudent un peu l’équipe considérant le challenge peu intéressant un peu comme en 2000. Résultat une 6ème place pour l’équipe emmenée à l’époque par George Karl et une défaite contre la Yougoslavie en quart qui a marqué les esprits.

2004, se sentant humiliés, les stars NBA décident de participer au tournoi des Amériques qualificatif pour les JO d’Athenes, où ils écrasent tout sur leurs passages, malheureusement pour des raisons surtout contractuelles 10 des 12 joueurs ayant pris part au tournoi des Amériques, ne peuvent participer aux JO résultat, 3 défaites dans le tournoi et une 3ème place qui ne suffit pas pour laver l’affront passé.

2006, l’année où tout change. Arrivée au pouvoir de Jerry Colangelo, qui mettra en place un règlement intérieur plus strict obligeant les joueurs à s’engager avec Team USA au moins jusqu’aux JO de 2008 pour éviter une nouvelle débâcle. Mais le staff engagé est aussi prestigieux, avec au poste d’entraîneur Mike Krzyzewski, de l’université Duke, avec comme assistants Jim Boeheim de l’université de Syracuse, Mike D’Antoni des Phoenix Suns et Nate McMillan des Portland Trail Blazers. Et même si Allen Iverson n’est pas invité et que Kevin Garnett annonce qu’il ne prendra pas part au projet, d’autres stars comme LeBron, Kobe, Wade ou Melo répondront présent.

Tout ce bla-bla pour en arriver à une question, si demain mon téléphone sonnait et que Colangelo me nomme remplaçant de Krzyzewski (OUI Colangelo a mon numéro, vous croyez quoi je me suis fait un nom dans le milieu), j’aurai à fournir une liste de 12 joueurs. Mais lesquels ? Vous vous le demandez aussi ? J’en étais sûr ! Bon vous êtes prêts ? C’est parti.

Meneurs : Curry, Paul, Westbrook. 3 meneurs différents, grossièrement un shooteur, un organisateur, et un électron libre qui peut être décalé poste 2.

Arrières : Butler, Harden. J’ai longtemps hésité pour le gaucher surtout au vu de sa saison en dent de scie, mais rien que pour ce cross qu’il s’est pris face au Nigéria* il doit se venger et ravoir sa chance. Pour ce qui est de Jimmy Buckets, il semble difficile à l’heure actuelle de trouver plus complet que lui à son poste. Un arrière très scoreur donc et un autre scoreur aussi mais capable de se transformer en teigne en défense (ce qui élimine Harden) et de se mettre au service de l’équipe.

Ailier : Leonard, Durant, James. L’un des meilleurs joueurs actuels de la ligue, 2 anciens MVP, 3 futurs hall of famers, est-il nécessaire d’en dire plus ? Si ce n’est qu’avec le poste de meneur c’est surement là qu’il est le plus dur de trouver une place.

Ailier fort : Melo, Green. Alors oui Melo n’est pas vraiment ailier fort, mais quand même il alternerait à ce poste avec James ou Durant qui peuvent aussi « rendre service » voire même explosé 80% des autres postes 4. Pour ce qui est de Green c’est mon chouchou, il sait tout faire et j’aimerai bien le voir dans le cadre FIBA voir si il a vraiment un Q.I basket hors norme ou si il est juste tiré vers le haut par ses camarades de la Baie.

Pivot : Davis, Drummond. Avec pas vraiment de gros postes 4 j’emmènerai deux énormes pivots avec moi. Qui de plus énorme que Davis et Drummond, et même si unibrow a un peu de mal cette saison il serait indispensable dans ma team USA. Pour ce qui est de Dede Drummond le voir prendre 55 rebonds dans un match m’excite particulièrement et puis pourquoi pas briser un ou deux paniers.

*QUOI ? Comment ça, ça vous dit rien James Harden qui se fait crosser par un Nigérian, bon allez cadeau.

Donc oui je laisse sur le côté notamment Kyrie Irving (trop proche de Chris Paul, et entre les deux je préfère CP3). Paul George (à l’aile c’est bouché mon ami il faut lire Garbage Time, parfois je prédis même l’avenir cf. Les Warriors doivent perdre). Kevin Love, que je n’aime pas tout simplement. Klay Thompson simplement par manque de place. Je laisse aussi Lamarcus Aldridge, pas assez FIBA-Compatible, et plein d’autres comme Javale McGee, Jarett Jack, Nate Robinson, Stephon Marbury

De toute façon d’après mes calculs, je pense qu’on peut faire 5 (voire 6 mais sans remplaçants de malade) TEAM USA capable d’aller chercher un podium, vous en compter combien vous ?

Sur ce je vous laisse avec ce qui est peut-être la plus belle action, du moins le plus beau dunk de l’histoire des JO. Contre nos bleus malheureusement, Fred Weis sache qu’on t’aime malgré tout.

By La Berkane

La Sueur

La Sueur

La Sueur, votre média sportif et culturel.
La Sueur
Photo By: sportsagentblog.com, Instagram

Leave A Comment

Your email address will not be published.