Georgio au Chabada : A domicile

Retour sur la performance de Georgio au Chabada

Après le Festival Chorus, après le Printemps de Bourges, nous retrouvions une fois de plus notre chouchou Georgio pour un concert « chez lui », à Angers.  En effet, après une jeunesse passée aux Lilas, le rappeur passera son adolescence en Anjou et ira au collège Chevreul. Une nouvelle fois plein d’énergie et d’envie, il aura illuminé le Chabada.

 

Enfin bref, nous sommes donc au Chabada pour assister à la suite de la tournée du jeune rappeur. Après une première partie et les Mové Sort Cartel, l’hôte du soir tant attendu arrive enfin.

Rêveur son fameux hit sur les rêves footballistiques de son petit frère, conquis la salle (encore un peu plus), c’est dans la poche, la soirée sera très bonne. Le public apprécie, ses proches venus pour l’occasion aussi.

Georgio coupera ensuite la salle en deux invitant chaque côté a entonné le plus fort possible un hymne hommage à son premier groupe « Je crame ta ville avec mon gang 757 ». Sur la droite de la scène, et persuadé d’avoir choisi le bon côté par rapport à son acolyte Sanka, « Toi t’as le SCO, j’ai l’équipe de France avec Benzema ma gueule », Georgio mettra un peu plus « le bordel ». Quelques minutes plus tard, il sera dans la fosse, en communion avec ses fans.

Il terminera par quelques extraits de son prochain album et une séance freestyle/impro du plus bel effet ; clopes, casquettes, iPhone, billets tout y passera.

En résumé, comme à l’accoutumée, un gros bordel, le feu, merci Georgio.

Georgio au Chabada

Pour soutenir l’artiste

Photo By: La Sueur

Leave A Comment

Your email address will not be published.