Les Pacers défoncent des Bulls inquiétants

Hier soir, les Pacers de l’Indiana recevaient les Bulls de Chicago, chez eux, dans leur antre du Bankers Life Fieldhouse.

Pour ce nouveau match de la saison contre les Bulls à domicile, les Pacers ont dévoilé un nouveau visage qui veut réaffirmer leur soif de victoires au sein de la Conférence Est. Débrief.

Si on devait résumer ce match en quelques points, on choisirait les suivants :
– 3 points
– Défense
– Paul George
– Mais où sont les Bulls?

Dès le début, les Pacers rentrent efficacement dans leur match. Dans une arena quasi remplie (à 17 020 personnes environ selon les stats de la NBA), Paul George et ses coéquipiers proposent un jeu intéressant : Une prise rapide de quelques shoots mais soigneusement sélectionnés, et souvent mitraillés à longue distance. La méthodologie est classique: rentrer d’abord dans la raquette afin de susciter le regroupement de la défense adverse, pour finalement sortir la balle vers un joueur isolé prêt à mettre le shoot.

On note alors l’incroyable réussite à trois points des Pacers. Et tout le monde met les mains aux fourneaux : Paul George (13 pts), Myles Turner (16 pts), Jeff Teague (21 pts), Aaron Brooks (10 pts) mais aussi et surtout le moins connu CJ Miles qui finira à 20 points ce soir-là (dont 4 tirs à 3 points). Les gars régalent le public, la «Ray Allen force » semble s’être imprégnée en chacun de leurs tirs. Directe conséquence de cette réussite aux 3 pts : Les Pacers creusent très vite l’écart, jusqu’à une vingtaine de points dans le 3e quart temps.

Par ailleurs, ce jeu rapide et fluide permet à l’équipe d’Indiana de se replacer rapidement en défense : Les Bulls auront alors tout le mal du monde à scorer, surtout avec un Myles Turner, qui en passant, vient planter 4 bashs durant ce match. De temps à autre, les Bulls essaieront de placer Mirotic en rotation sur les 3 points, malheureusement, il ne connaîtra pas les mêmes taux de réussite. Autre facteur aggravant : Les absences de Dwayne Wade et Rajon Rondo scorant respectivement 4 et 9 points, seront à peine compensées par les 16 points d’un Jimmy Butler.

Tous ces éléments réunis ont donc permis la victoire des Pacers, 111 à 94 contre leurs voisins de l’Illinois. Pas de money time pour ce soir. Mais (car il y a toujours un mais), on note l’expulsion de Paul George durant le 3e quart-temps, la première de sa carrière. Visiblement excédé par une première faute portée à son encontre,  il tire la balle du pied en direction des tribunes, ce qui va atteindre une fan au premier rang. Il viendra néanmoins s’excuser auprès d’elle par la suite et tout se finira en (petit) happy-ending à l’américaine.

Prochain rendez-vous en direct d’Indianapolis: Boston Celtics vs Indiana Pacers.

By Setry

La Sueur

lasueur.com, votre média sportif et culturel.
Photo By: ‏@FSIndiana

Leave A Comment

Your email address will not be published.