Isaiah Thomas – de dernier choix de Draft à Franchise Player

À 28 ans, Isaiah Thomas est au sommet de son art, chez les Boston Celtics, il semble enfin avoir trouvé la bonne franchise.

Isaiah Thomas, 1m75 et 84 kilos fait figure de petit joueur en NBA et c’est un euphémisme. Apprécié de tous les fans pour sa combativité inhérente à son désavantage physique, il récolte enfin les fruits d’un travail de longue haleine.

En 2011, à 22 ans, il est sélectionné par les Sacramento Kings en dernier choix de la Draft. En dernier choix, derrière des types comme Tanguy Ngombo, Ádám Hanga, Ater Majok, Josh Selby, Dāvis Bertāns ou encore Jon Diebler. À la place d’Isaiah moi aussi j’aurai eu les boules. Déjà que son prénom vient d’un pari perdu par son père… « C’est fort de café » comme dirait l’autre.

Isaiah Thomas Draft MediaIsaiah Thomas le jour de la présentation des rookies par les Kings avec un journaliste… Les médias n’avaient d’yeux que pour Jimmer et Honeycutt. (Photo )

Toujours est-il que notre petit bonhomme se retrouve dans l’asile de Sacramento. Une position peu reluisante pour un jeune joueur. Dans son malheur, il trouve une franchise qui lui fait confiance dès sa saison rookie. En Californie, il tourne à 11.5 points (44.8%), 2.6 rebonds et 4.1 passes en 25.5 minutes. Une première saison pleine et une place dans la deuxième équipe des rookies. Les deux suivantes verront le jeune meneur prendre du galon aux côtés de Rudy Gay et DeMarcus Cousins. En 2013-2014, pour sa dernière chez les Kings ; Thomas, Gay et Cousins finissent tous les trois à plus de 20 points de moyenne. Avec 20.3 points de moyenne (45.3%), 2.9 rebonds et 6.3 rebonds, il rejoint Calvin Murphy, Dana Barros, Damon Stoudamire, et Michael Adams dans la légende en devenant le 5e joueur de moins de 6 pieds à plus de 20 points et 6 passes de moyenne.

À l’été 2014, dans le cadre d’un Sign & Trade et an après avoir signé un contrat de 4 ans et 27 millions avec les Kings, il est envoyé aux Suns. La franchise de l’Arizona vient de manquer les playoffs de peu et compte sur son trio de meneurs pour la post-season 2015. En effet, les Suns souhaitent jouer avec Goran Dragic (MIP 2014), Eric Bledsoe et Isaiah Thomas. Ce qui semble incompatible pour tous les amateurs de la balle orange sauf pour Ryan McDonough se révèle…incompatible. Le 19 février 2015, Isaiah Thomas fait ses valises pour Boston et Dragic est envoyé sous le soleil de Miami.

Notre little big man dispute le reste de la saison en tant que 6e homme du jeune effectif de Brad Stevens. Pour la première fois de sa carrière, Isaiah Thomas découvre les playoffs (sweepé par les Cavs). Meilleur scoreur des Celtics durant la saison régulière et pendant les playoffs, Brad Stevens décide de le propulser en tant que starter pour la saison suivante.

« Je veux devenir le meilleur petit de l’histoire du basket. » – Isaiah Thomas en septembre 2015

Depuis ? Depuis Isaiah Thomas est devenu le taulier de la franchise la plus victorieuse de l’histoire de la NBA. La saison passée, il était ainsi pour la première fois sélectionné au All Star Game. IT réalisait même la meilleure saison de sa jeune carrière avec 22.2 points (42.8%), 3 rebonds et 6.2 passes. Une nouvelle fois sortie au premier tour des playoffs (4-2 contre les Hawks), le front office des Celtics se bouge les fesses. Leur bourreau Al Horford signe pour le maximum dans le but de permettre à la franchise de passer un nouveau cap.

Depuis la signature de l’ex-Gator, Thomas rayonne comme jamais et peut se concentrer encore plus sur le scoring. Depuis le début de la saison, il carbure comme un MVP : 29.9 points (46.9%), 2.7 rebonds et 6.4 passes. Surtout, Isaiah a entamé une montée en puissance impressionnante et qui semble inarrêtable.

Stats Isaiah ThomasStatistiques d’Isaiah Thomas sur la saison 2016-2017 par mois (ESPN).

« Il a repris le flambeau. La ville est fière de ce qu’il accomplit pour elle. Je l’ai regardé. Quand on sait d’où il vient, il a été dans 3 équipes et maintenant il s’affirme comme un candidat au titre MVP, un All Star. Juste la route qu’il a prise : il n’était pas censé faire beaucoup en NBA vu sa taille donc il a pris une route différente des notre et maintenant il peut définitivement porter le flambeau. » – Paul Pierce, ancien taulier du TD Garden

Grâce à lui, Boston est désormais 2e à l’Est et se rapproche dangereusement de Cleveland. Si l’effectif actuel est assurément un peu juste pour taper la machine de l’Ohio en Finale de Conférence, Isaiah Thomas peut regarder les Raptors droit dans les yeux. Grand pendant 3 quarts-temps, Géant dans les 12 dernières minutes et Immense dans le money-time, IT4 est en train de devenir une légende des Celtics.

Photo By: theepochtimes.com

Leave A Comment

Your email address will not be published.