Joel Embiid – des records et des promesses monstrueuses

Joel Embiid réussit un début de saison historique pour un rookie. Aujourd’hui les Philadelphie Sixers peuvent imaginer leur avenir en NBA avec sérénité.

Avec un bilan de 10-25, les Philadelphie Sixers font déjà aussi bien que toute la saison 2015/2016 : 10-72. La raison d’un tel changement : Joel Embiid. Le pivot camerounais, drafté en 3e position de la Draft 2014 tourne à 19.4 points (46.6%), 7.3 rebonds, 2.4 blocs, 2 passes. Des statistiques inédites au scoring pour un intérieur depuis Blake Griffin et sa très grosse saison 2010-2011 à 22.5 points, 12.1 rebonds, 3.8 passes. Si les stats sont beaucoup plus ronflantes pour Quake, un paramètre important est à prendre en compte : le temps de jeu.

En effet, Blake Griffin jouait 38 minutes par match (career-high) en 2010-2011. Cette saison, Joel Embiid est ménagé par le staff des sixers et joue donc 25 minutes par match. Sur 36 minutes par match, Embiid poserait les stats suivantes : 27.8 points, 10.5 rebonds, 3.4 blocs et 2.9 passes. C’est tout bonnement affolant. Depuis Noël, Embiid voit son temps de jeu augmenter et il en tire parfaitement profit. Ainsi, il est devenu le premier joueur de l’histoire de la NBA (selon Elias) à enchaîner 6 matchs de suite à 20 points ou plus en moins de 30 minutes de jeu.

Depuis le début de la saison : 9.4 points (46.6%), 7.3 rebonds, 2.4 blocs, 2 passes en 25 minutes
Sur les 5 derniers matchs : 22.8 points (45.8%), 6.8 rebonds, 2.3 blocs et 3.8 passes en 27.3 minutes

Avec le retour prochain de Ben Simmons, le numéro 1 de la Draft 2016, les Sixers risquent bien de continuer à titiller les autres équipes. 13e de Conférence Est (devant le Heat et les Nets), Philly va tenter de combler son retard sur le Magic. À titre personnel, Embiid va essayer d’obtenir une sélection au All Star Game. Depuis 1985, seuls 10 ont réussi cet exploit lors de leur saison rookie (Michael Jordan – 1985, Hakeem Olajuwon – 1985, Patrick Ewing – 1986, David Robinson – 1990, Dikembe Mutombo – 1992, Shaquille O’Neal – 1993, Grant Hill – 1995, Tim Duncan – 1998, Yao Ming – 2003, Blake Griffin – 2011). Pour le moment, Joel est quatrième des joueurs frontcourt à l’est (derrière Kevin Love). #TheProcess

Photo By: freep.com
1 Discussion on “Joel Embiid – des records et des promesses monstrueuses”

Leave A Comment

Your email address will not be published.