UFC – En plein trashtalking avec Israel Adesanya, Jon Jones a fini par admettre la folle rumeur qui avait fait surface il y a cinq ans.

Il y a quelques années, le combattant de l’UFC Chael Sonnen révélait une sacrée péripétie vécue par Jones. Ce dernier se serait caché sous une cage dans sa salle de Jackson Wink pour échapper à un contrôle antidopage. C’était en 2015, avant le combat contre Daniel Cormier. Quelques semaines avant le choc, Jon Jones était d’ailleurs contrôlé positif à la cocaïne. La commission athlétique du Nevada ne sanctionnait pas le combattant, car la substance n’est pas interdite hors compétition. À l’époque, rappelons que le partenariat entre l’UFC et l’USADA n’était pas encore d’actualité.

Occupé dans du trashtalking avec Israel Adesanya, Jon Jones a révélé ce qui s’est vraiment passé à Jackson Wink ce jour-là ; tout en ne manquant pas d’apostropher son rival : « Explique l’état de ton pectoral frère. Je me cachais de la Commission athlétique de l’État du Nevada, pas de l’USADA et c’était il y a des années… Je venais de fumer un blunt et j’avais peur d’échouer à mon test à cause de la weed, c’est la vérité. » Suspendu à deux reprises suite à des contrôles antidopage positifs depuis l’arrivée de l’USADA (en 2016 et 2017), Jones risque une nouvelle fois de susciter quelques réactions…

Partager cet article

Tags UFC

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *