Maud Elka
Maud Elka par Ross Khair (@kro2s)

Toujours en veille sur les futurs talents de la scène hip-hop/R&B, nous nous penchons aujourd’hui sur Maud Elka, jeune chanteuse au style musical diversifié dont il faudra impérativement suivre l’évolution dans les prochains mois. Entre sonorités R&B, soul et afro dans son dernier EP Seven sorti l’été dernier, la jeune femme est bien partie pour imposer son style dans ce game.

Avec le très bon succès commercial de P.O.A de Dadju dans les charts, le bon démarrage de l’album 16 de Wejdene ou le retour réussi de Monsieur Nov avec Evo 3 or : le R&B a le vent en poupe et est clairement de retour dans le paysage musical français.

Dans ce climat favorable, de nouveaux noms font ainsi leur apparition, et parmi ceux-ci : Maud Elka. Pour les initiés, son nom n’est pas totalement inconnu. En effet, la jeune femme s’était déjà fait connaître en 2013 sur le titre Buzz l’éclair au chocolat avec le rappeur Dinos, et en 2018 elle remportait le concours du Tremplins Blaise Matuidi Act II, une soirée caritative organisée par le footballeur Blaise Matuidi.

Après un premier EP baptisé P.Q.M et des partages de scène avec des noms tels que Chilla, Dadju, Franglish ou encore Vegedream, la jeune femme sortait cet été un EP intitulé Seven : Sept titres à la production extrêmement fine, où chacun des morceaux proposent un contenu laissant dévoiler des influences R&B US des 90’s, soul ou encore afrobeat particulièrement riches.

Les amateurs de R&B apprécieront ainsi particulièrement les morceaux Tes ex, Rassure-moi, Rip ou encore Mélanine. En écoutant plus attentivement ces quatre titres, on se rend compte que leurs univers s’adressent pourtant à des publics différents, au sein même du R&B en termes de composition musicale. C’est ainsi que le morceau Rassure-moi basé sur un riff de guitare sera particulièrement apprécié du public adepte du style R&B des années 2000, nourri aux productions du duo norvégien Stargate (à l’origine de With You de Chris Brown, Irreplaceable de Beyoncé etc…). Ceux qui ont apprécié ce morceau apprécieront par ailleurs tout aussi Mauvais joueur de la chanteuse Ocevne, relativement dans le même style.

Le morceau Tes ex s’adressera lui à un autre public, celui des amateurs de R&B US des années 90. En effet, ce titre de par la manière de poser de la chanteuse révèle une certaine influence afro-américaine dans la composition. Le refrain (et surtout les harmonies à 0:48) rappellera à certains les vibes du morceau Nothing de Brandy et notamment son refrain à 1:25. Le morceau Mélanine aux accents pop et affirmant les origines congolaises de la chanteuse, sera lui particulièrement plébiscité par les personnes qui ont aimé écouter des morceaux plus récents comme Reine de Dadju, à l’intro relativement proche. Enfin pour tous les amateurs d’un R&B proche du style Bryson Tiller/Jacquees/Snoh Aalegra/Nakala, on conseillera d’écouter l’excellent Rip. À noter également l’excellent feat avec Still Fresh sur Tiki où les harmonies « brandyesques » de la chanteuse se mêlent parfaitement au couplet rappé de Still Fresh.

Les titres Songi songi et Bibi de par leur rythmique afro seront quant à eux destinés à un public qui appréciera le mix sonorités R&B/afrobeat. Sur ce projet principalement mené par le producteur John Scorp, Maud Elka propose ainsi une palette musicale extrêmement diversifiée où chacun y trouvera au moins un morceau qui lui plaira. À ce jour, l’EP comptabilise plus de 100 000 streams sur les plateformes, un chiffre plutôt notable pour un projet en autoproduction. Un contexte favorable au R&B, une montée en puissance générale des femmes dans ce courant musical, des productions d’une grande qualité : Tout laisse à penser que Maud Elka se fera une place dans le futur de la scène musicale française.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here