Julius Erving et son lay-up complètement fou face aux Lakers

En 1980, les Philadelphia Sixers de Julius Erving affrontent les Los Angeles Lakers de Kareem Abdul-Jabbar en Finales NBA.

Après avoir fait la misère à ses adversaires en ABA, Julius Erving arrivait en NBA en 1976. À 26 ans, il était tradé par les New York Nets aux Philadelphia Sixers. Il restera 11 ans dans la franchise de Pennsylvanie et y écrira certaines des plus belles pages de la NBA.

Dr. J comme on le surnommait est la classe incarnée. Véritable esthète du jeu, c’est à lui que l’on doit le dunk à une main, mais aussi les fameux dunks depuis la ligne de lancer franc. Bref, si l’ailier était un véritable athlète, il savait également faire preuve de finesse.

Lors de la saison 1979-1980, il mène ses Sixers à la troisième place en Conférence Est. Le bilan de 59-23 est tout simplement le meilleur de la franchise depuis 12 ans. Après avoir éliminé les premiers à l’Est, les Boston Celtics, en Finale de Conférence, un monstre nommé Lakers se dresse sur la route du premier titre NBA d’Erving.

Au moment du Game 4, le 11 mai 1980, les Lakers mènent 2-1. Au Spectrum, les Sixers veulent égaliser et l’emporteront 105 à 102. Au cours du match Julius Erving réussira une action complètement folle.

Au sommet de son art à 30 ans, l’ailier passait derrière le cercle afin d’éviter les big-men de Los Angeles pour ensuite s’offrir un lay-up facile. Un geste nécessitant de la puissance, mais aussi une bonne dose de finesse.

« J’ai décollé, je me suis élevé, et je me suis retrouvé en l’air… J’ai juste attendu le dernier moment, et de m’être retrouvé de l’autre côté de la raquette pour mettre un petit effet rétro sur la balle. »

Finalement, les Lakers finiront par l’emporter en 6 matchs. L’année suivante, Julius Erving sera élu MVP de saison régulière. Il devra attendre 1983 pour devenir champion NBA grâce notamment à l’arrivée de Moses Malone chez les Sixers.

Photo By: NBA

Leave A Comment

Your email address will not be published.