Kawhi Leonard et LaMarcus Aldridge donnent la leçon aux Raptors

Les Raptors se sont lourdement inclinés hier soir contre les Spurs 110 à 82. Leur problème chronique face aux gros se confirme.

Dans le sillage d’un LaMarcus Aldridge retrouvé depuis 5 matchs (23.6 points, 8.8 rebonds à 73%). Contre les Raptors, la grosse recrue de 2015 a encore fait parler son talent avec 23 points (11 sur 16), 8 rebonds, 6 passes. Son nouveau grand match est accompagné par celui tout aussi propre de Kawhi Leonard avec 25 points (8 sur 12), 5 sur 7 à trois points, 4 rebonds, 3 blocs, 2 passes et 2 interceptions. À la mi-temps, The Klaw en étant déjà à 21 points, 4 rebonds, 2 assists, 1 steal et 2 blocs. En 22 minutes, notre Tony Parker national plante 15 points à 6 sur 9 et ajoute 8 passes et 2 rebonds. Le frenchie ajoute aussi un paquet d’actions de classe.

En tête pour la première fois à 10.26 dans le premier quart, les Spurs ne lâcheront plus la tête jusqu’à la fin du match. Un blowout total qui aura très longtemps flirté avec les 30 points d’écart. Kyle Lowry résumait d’ailleurs bien la situation en fin de rencontre : « ils sont venus et nous ont botté les fesses.»

Deuxième à l’Est avec un bilan de 23-11, les Raptors n’y arrivent pas face aux gros. Cette saison, ils ont déjà perdu trois fois face aux Cavs, deux fois face aux Warriors et donc une fois contre les Spurs. Ces défaites montrent que les grandes équipes jouent désormais très sérieusement face à Toronto. Cela montre aussi l’écart encore important entre les top-teams et l’équipe canadienne.

Si DeMar DeRozan a sauvé les meubles hier soir, on ne peut pas en dire autant de Kyle Lowry. Le meneur termine à un triste 2 sur 9 aux tirs (0 sur 7 à trois points) pour 4 rebonds, 2 passes en 26 minutes de jeu. L’arrière All-Star fait un match à 26 points (12 sur 21), 4 rebonds, 2 passes. Contre les Spurs, il aurait au moins fallu une grosse performance des deux têtes d’affiche pour espérer.

Photo By: NBA

Leave A Comment

Your email address will not be published.