Kendrick Nunn

Le Heat de Miami réalise un début de saison rêvé (4-1) et tout le crédit ne revient pas qu’à la star Jimmy Butler ou au, très observé, rookie Tyler Herro. Dans ce joli collectif, un autre rookie, plus inattendu, sort du lot. Son nom, Kendrick Nunn, non-drafté en 2018 et qui est en train de devenir la sensation du Miami Heat et même de toute la NBA.

Pourtant, avant cette saison 2019-2010, tout n’a pas toujours été aussi facile qu’aujourd’hui pour Kendrick Nunn. En effet, le jeune homme a pas mal galéré, et ce, depuis ses années universitaires. En mai 2015, alors junior (troisième année) de l’université d’Illinois et réalisant une belle saison, le natif de Chicago, en Illinois, est renvoyé de l’équipe de basketball de son université. La raison, des problèmes comportementaux liés à des violences envers une fille du campus. Un événement qui aurait bien pu marquer la fin de sa carrière universitaire. Heureusement, l’université d’Oakland, consciente du grand talent du garçon, souhaite lui donner une seconde chance. Kendrick Nunn ne reviendra sur les parquets NCAA que lors de la saison 2017-2018, puisque les règles NCAA forcent un joueur transféré à ne pas jouer lors de la saison suivant son transfert. Cette saison fut celle de l’explosion pour l’actuel joueur du Heat. En terminant deuxième au scoring, derrière Trae Young (Atlanta Hawks), avec 25.9 points et en étant le joueur qui rentre le plus de tir à 3 points par match, il prouve à l’entièreté du monde du basket, qu’il est bel et bien prêt pour la NBA.

112 points pour ses 5 premiers matchs NBA. Plus gros total de l’histoire pour un joueur non drafté.

Le guard se présente donc, logiquement, pour la Draft 2018. Cependant, aucune équipe NBA ne sélectionne cet extérieur scoreur, de 22 ans à l’époque. Cela ne déstabilise pas Kendrick Nunn, qui sait que le chemin jusqu’à la NBA est encore long. Il signe alors un deal avec les Golden State Warriors, mais est envoyé en G-League, aux Santa Cruz Warriors. Il y réalise une belle saison 2018-2019, conclue à plus de 19 points de moyenne.

C’est à l’été 2019 que le Heat de Miami lui donne sa chance et le signe dans l’équipe. Il participe dans la foulée à la Summer League avec l’équipe floridienne. Kendrick Nunn sait qu’il ne doit pas se rater et saisit parfaitement sa chance. En plantant quelques 22 points de moyenne, accompagnés d’environ 5 rebonds et 5 assists, le jeune joueur se place tout de suite dans les bons papiers du management du Heat et continue de faire bonne impression en pré-saison. Face aux Rockets de James Harden, Kendrick Nunn se fait l’auteur d’une petite pointe à 40 points. Un début de carrière NBA idéal qui ne va pas s’arrêter une fois le début de la saison NBA 2019-2020. Tout de suite utilisé en tant que meneur titulaire par Erik Spoelstra, coach du Heat, Nunn se montre tout de suite à la hauteur des attentes placées en lui. Doté d’une immense capacité au scoring, le jeune homme plante de nombreux points, rencontre après rencontre. Aujourd’hui, et après 5 matchs NBA, le joueur né en 1995 fait tout simplement partie de l’histoire de la grande ligue. Ses stats au scoring sont les suivantes : 24, 18, 25, 17 et 28 points. Cela en fait le troisième plus grand total de l’histoire, avec 112 points après seulement 5 matchs NBA. Il n’est devancé que par Jerry Stackhouse (1995-1996) et Kevin Durant (2007-2008). Pas mal pour un joueur snobé par absolument toutes les équipes NBA, durant la Draft 2018. Après un début de carrière galère, Nunn a enfin l’air lancé et tourne déjà à plein régime avec le Heat de Miami.

Kendrick Nunn et le Miami Heat, l’alliage parfait

Après 5 matchs, le Heat compte 4 victoires pour une seule défaite et Kendrick Nunn est l’une des pièces centrales du système Spoelstra, et ce, en étant rookie. Bien qu’il soit rookie, le jeune homme a quand même 24 ans, un avantage en termes de maturité et de développement, quand on sait que certains rookies de la ligue n’ont même pas 20 ans. En l’utilisant au poste de meneur titulaire, préféré à un Goran Dragic qui revient de blessure, le coach du Heat a déjà l’air d’avoir trouvé un certain équilibre à son effectif. Dans une équipe qui tourne, mais avec une seule superstar, en la personne de Jimmy Butler, Kendrick Nunn trouve sa place et en a pour s’exprimer. Il le fait d’ailleurs à merveille, en témoigne ce début de saison tout bonnement historique. Aux côtés de joueurs comme Justise Winslow, Bam Adebayo ou Jimmy Butler, le guard du Heat a trouvé des coéquipiers qui jouent avec la même envie de vaincre tous les soirs. Il se fond parfaitement dans ce  groupe et match totalement avec la mentalité prônée par Miami. Après ce début de saison parfait de la part de Kendrick Nunn et de son équipe, on a, désormais, hâte de voir la suite.

Quid de la suite ?

Certes, tenir ce rythme effréné toute la saison paraît compliqué, voire impossible. Pourtant, on le voit parfaitement continuer à scorer la quinzaine de points tous les soirs dans cette attaque du Heat qui joue bien et met du rythme des deux côtés du terrain. Idem en défense, où, malgré sa petite taille (188 cm), Nunn va continuer à jouer avec le coeur et aider les excellents défenseurs que sont Bam Adebayo ou Jimmy Butler. Pour ce qui est de son utilisation, nul ne sait vraiment comment Erik Spoelstra compte utiliser son effectif tout au long de la saison. Dans tous les cas, que ce soit en temps que starter ou en sortie de banc, on voit bien le jeune extérieur s’épanouir dans son rôle de scoreur. Autre corde à l’arc de Kendrick Nunn, le fait qu’il soit un combo guard, le joueur de Miami peut aussi bien jouer arrière que meneur et cela l’aidera à obtenir des minutes tout au long de la saison. En tout cas, cela promet pour l’avenir du Heat. Construire autour de Jimmy Butler, avec des jeunes comme Justise Winslow, Bam Adebayo et les rookies Tyler Herro et désormais Kendrick Nunn pour l’épauler, on a connu pire comme projet. En plus, avec un génie comme Pat Riley (dirigeant du Miami Heat) à la baguette, on a déjà hâte de voir la suite.

Kendrick Nunn est, aujourd’hui, le parfait représentant de tous ces joueurs non-draftés qui ne lâchent rien pour un jour vivre leur rêve et continuent de bosser pour l’atteindre. Une histoire inspirante et un joueur qui n’a pas fini de nous étonner !

1 COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here