Kevin Love joue le meilleur basketball de sa vie

Après avoir longtemps été dans l’ombre de Kyrie Irving et LeBron James, Kevin Love rayonne désormais au sein de Cavaliers.

Il aura fallu deux saisons et un Game 7 à Kevin Love pour devenir une pièce essentielle des Cleveland Cavaliers. Après 16.4 points, 9.7 rebonds en 2014-2015 et 16 points, 9.9 rebonds la saison dernière, on pensait ses jours comptés dans l’Ohio. Entre l’arrivée de Channing Frye et un temps de jeu en baisse, tout semblait indiquer un trade pour celui qui donnait tant d’amours dans le Minnesota. Pourtant, un Game 7 et un stop mémorable sur Stephen Curry changeront tout ou presque. Décisif en défense (incroyable, mais vrai) et titré, Kevin Love s’enlevait en un match toute la pression qu’il avait emmagasinée en arrivant dans l’Ohio.

Le roi du premier quart avec Tyronn Lue

Désormais parfaitement intégré en tant que troisième option offensive des Cavaliers (comme les deux dernières saisons), quelque chose a changé… En effet, Kevin Love se transforme en premier choix dans le 1er quart-temps. Cette décision de Tyronn Lue permet de reposer l’ailier fort dans le dernier quart, quand il faut de la défense. Ce n’est pas un stop sur babyface qui a transformé notre K-Love en Défenseur de l’Année, rassurez-vous ! De cette manière, le joueur n’est pas pénalisé par sa défense du point de vue statistique comme lors des dernières saisons. Également, en lui donnant la balle tôt dans le match, ses coéquipiers lui apportent ce qu’il n’avait pas avant dans l’Ohio : de la confiance. Si Irving et James peuvent prendre feu n’importe quand, Love a besoin de rythme et d’avoir le ballon assez tôt. Non présent sur nombre de posts instagram et dîners entre joueurs, Love était vu comme le « paria » par les observateurs. Un simple spectateur de la bromance entre Kyrie et LeBron. Aujourd’hui, on le voit supporter les Indians aux World Series et Ohio State en Football US ou lancer des touchdown à James. Bref, le All-Star est enfin intégré.

Au regard du début de saison de Cleveland et des stats de Love, rayonnantes, ça semble fonctionner. Le joueur shoote mieux, les Cavs réalisent un début de saison historique, bref, tous les voyants sont au vert. Pour le moment, le joueur tourne à 22.3 points (43% de loin), 10.7 rebonds. Du jamais vu pour lui chez les Cavaliers. Le bougre, dans la lignée de son quart-temps à 34 points, a même été nommé joueur de la semaine à l’Est.

Respecté par ses coéquipiers, roi du premier quart et champion, Kevin Love file désormais vers une nouvelle sélection au All-Star Game. 2017 sera-t-elle l’année de l’amour ?

Guillaume

Redacteur en Chef chez La Sueur
Écrit NBA, Football, NFL, MMA, sport en général et culture.
Photo By: NBA

Leave A Comment

Your email address will not be published.