Kristen Stewart – l’actrice qui a dit fuck à Hollywood

Portrait de l’actrice Kristen Stewart à l’affiche le 14 décembre de Personal Shopper du réalisateur français Olivier Assayas.

À l’affiche mercredi prochain de Personal Shopper, le nouveau film d’Olivier Assayas, Kristen Stewart a définitivement choisi de sortir des sentiers battus. Privilégiant les projets audacieux à la sécurité des blockbusters américains, l’actrice qui a été révélée par la saga Twilight est désormais à part.

Des vampires américains aux fantômes français

Ayant débutée très jeune sa carrière d’actrice avec des apparitions dès l’âge de 10 ans dans les Pierrafeu à Vegas (oui ça a existé), mais surtout dans Panic Room de David Fincher, Kristen Stewart va enchaîner les rôles. On pensera notamment au sublime Into the Wild de Sean Penn avec Emile Hirsch. Puis vient 2008 et Twilight, la plus célèbre histoire d’amour de vampires (pour adolescents) du cinéma. Avec Robert Pattinson, elle va devenir l’une des plus grandes stars d’Hollywood traquée par les fans, mais aussi par la presse people. 5 épisodes et 4 ans plus tard, c’est une Kristen Stewart totalement changée qui va peu à peu quitté l’univers du blockbuster pour se consacrer à des projets moins exposés, mais aussi un peu plus pointus.

Cela va commencer avec Sur la Route de Walter Salles, adaptation du chef-d’œuvre de Jack Kerouac dans laquelle Stewart va se lâcher au sein de l’univers de la Beat Génération où sexe et drogue sont légions. Après cela, elle fera tout de même un petit retour en 2012 par la case fantastique avec Blanche-Neige et le Chasseur de Rupert Sanders. Un film qui va une nouvelle fois lui causer des torts, puisque sa relation éphémère avec le réalisateur sera abondamment relayée par les journaux mondains.

Après une longue absence qui durera deux ans, Kristen Stewart revient en 2014 sur les devants de la scène avec deux films indé : Still Alice avec Julianne Moore (qui sera récompensée par l’Oscar de la meilleure actrice en 2015) et surtout Sils Maria du français Olivier Assayas. Loin des États-Unis, elle y joue le rôle l’assistante personnelle de Juliette Binoche dans un drame sur le star-system, un univers où l’éphémère domine. Grâce à Sils Maria, elle remportera le César de la meilleure actrice dans un second rôle. Elle est ainsi la première comédienne américaine à se voir remettre la célèbre statuette dorée.

En plus de projets plus discrets tels The Guard ou Equals qui sont malheureusement sortis directement en VOD chez nous, Stewart a cette année retrouvé le cinéma américain de la plus belle des manières en jouant pour l’un de ses plus grands cinéastes : Woody Allen. Dans Café Society, le réalisateur new-yorkais nous plonge dans l’âge d’or d’Hollywood avec aux côtés de Jesse Eisenberg, une Kristen Stewart rayonnante et sublime.

cafe-society-Kristen Stewart

En cette fin d’année, la star de 26 ans retrouve le français Olivier Assayas pour Personal Shopper. Dans cette seconde collaboration, il est question de mode et de fantômes. Avec une ambiance très glaciale, le nouveau long-métrage du réalisateur de Carlos n’en reste pas moins sublime. Érigée comme une muse, Kristen Stewart révèle dans Personal Shopper une personnalité complexe et troublante où masculinité et (ultra) féminité se mélangent habilement. Sans conteste l’un des meilleurs films de l’année.

Des Rolling Stones à Vin Diesel

Quelques jours avant la sortie en salles de Personal Shopper, Kristen Stewart aura vendredi dernier fait chauffer internet. A l’occasion, du nouvel album des légendaires Rolling Stones baptisé Blue and Lonesome, l’actrice s’est lâchée dans le clip illustrant le single Ride ’Em On Down avec un road trip très rock (voir clip en bas de l’article).

En 2017, les fans de Kristen Stewart seront encore comblés, puisqu’elle sera à l’affiche de deux films prometteurs. Le premier réalisé par Ang Lee (L’Odyssée de Pi, Sucré Salé) et intitulé Un Jour dans la Vie de Billy Lynn raconte le retour héroïque au pays d’un jeune soldat ayant combattu en Irak. Stewart incarnera ici la sœur de Billy Lynn. Au casting, on retrouvera également Vin Diesel. Il sortira en salles le 1er février prochain. 21 jours plus tard (le 22 février), on aura l’occasion de découvrir Certain Women. Mis en scène par Kelly Reichardt (Night Moves), ce film choral suivra le destin de 3 femmes d’une petite ville des États-Unis. Kristen Stewart jouera aux côtés de Michelle Williams et Laura Dern. Beaucoup plus tard dans l’année, on la verra dans la peau de l’écrivain JT Leroy, une femme qui se sera fait passer pour un transgenre au cours des années 90 afin de duper les célébrités. Un biopic réalisé par Justin Kelly et avec James Franco.

Entre les films d’Assayas et des projets plus engagés, Kristen Stewart n’a donc pas fini de tracer sa propre voie qui la tient relativement (pour l’instant) à l’écart du dangereux monde d’ Hollywood.

Pierre-Andrea

Pierre-Andrea

Journaliste chez La Sueur
Ecrit sur la NHL, le surf, le running et la culture
Pierre-Andrea
Photo By: Les Films du Losange / Mars Film
2 Discussions on
“Kristen Stewart – l’actrice qui a dit fuck à Hollywood”

Leave A Comment

Your email address will not be published.