Premier Contact – Denis Villeneuve redefinit la science-fiction

Réalisé par Denis Villeneuve et avec Amy Adams et Jeremy Renner, Premier Contact est un film de science-fiction unique, poignant et brillant.

Très productif depuis son premier long métrage Incendies sorti en 2010, Denis Villeneuve présente en cette fin d’année sa 5e réalisation avec Premier Contact. Après avoir magnifiquement traité le sujet des cartels de drogue dans Sicario l’an passé, le cinéaste québécois commence son cycle SF. Avant Blade Runner 2049 prévu en décembre 2017, il redéfinit avec Premier Contact le genre qui a vu naître des chefs-d’œuvre du septième art tel 2001, l’Odyssée de l’Espace ou plus récemment Interstellar. Du grand spectacle pacifique et intelligent qui se présente comme l’anti Independance Day.

Ils arrivent

À la manière de Xavier Dolan, Denis Villeneuve, réalisateur encore jeune (seulement 5 films à son actif), montre lui aussi que le Québec regorge de talents artistiques. Après les thrillers Sicario et Prisoners, il adapte cette fois-ci l’œuvre de l’auteur américain Ted Chang intitulée Story Of Your Life. Dans Premier Contact, la Terre voit débarquer de mystérieux vaisseaux aliens. Pour comprendre la raison de leur venue, une équipe d’experts dirigée par la linguiste Louise Banks prend contact avec les envahisseurs. Au cours des nombreuses rencontres, ils tenteront de déchiffrer leur langage et leur comportement afin de savoir s’ils sont pacifiques ou nocifs pour l’Humanité.

Pour incarner la linguiste, le choix de Villeneuve s’est porté sur Amy Adams. Actrice rousse la plus célèbre du cinéma derrière Julianne Moore et Jessica Chastain, Adams ne cesse du prendre du poids à Hollywood avec de très bonnes performances comme dans The Big Eyes de Tim Burton ou bien encore dans American Bluff de David O’Russell. Pour l’accompagner, Jeremy Renner (Avengers, Mission Impossible) et Forest Whitaker (toujours impeccable) sont de la partie.

Hors du temps

Si la science-fiction est un univers relativement nouveau pour Denis Villeneuve, il va, pour réaliser Premier Contact, utiliser ce qu’il a déjà créé dans ses précédentes œuvres. Ainsi, aussi bien sur les plans (toujours sublimes) que dans la psychologie de son héroïne, il va réutiliser les recettes qui ont magnifiquement fonctionné dans Sicario. Villeneuve n’hésite pas également à s’autoréférencer, notamment par rapport à Enemy avec Jake Gyllenhaal, sans doute sa création la plus personnelle (qui prend ici tout son sens). Le canadien n’oublie pas non plus les maîtres du genre. On trouvera de nombreux éléments qui rappellent Stanley Kubrick et 2001 à travers les combinaisons portées par Adams et Renner, mais aussi vis-à-vis du vaisseau, référence au célèbre monolithe noir (qui est cette fois-ci plus arrondi).

premier-contact-1

Si dans Enemy, le sujet portait sur la rencontre avec son semblable, Premier Contact s’interroge quant à lui sur celle avec son opposé. Il faut ainsi appendre à se comprendre, à s’ouvrir vers l’autre et à aller par-delà ses propres frontières. Tout au long de son film, Denis Villeneuve va nous rappeler l’importance du langage et du rapprochement entre les cultures. Inutile de faire la guerre, il faut communiquer. Ainsi, ce long-métrage qu’il est difficile de ranger du côté des blockbusters, tant il semble à des années-lumière d’un point de vue réflexion, joue la carte du grand spectacle intelligent. Il prouve ainsi qu’il est possible d’en mettre plein les mirettes sans pour autant inclure une seule scène d’action pour mettre en avant des sujets complexes tels que la règle mathématique de la théorie des jeux. Premier Contact est aussi une redéfinition de l’espace-temps. Avec seulement deux décors (la base et l’intérieur du vaisseau), Villeneuve arrive à nous transporter dans un autre univers grâce à une mise en scène remarquable. Mais le plus fascinant dans ce film, reste l’utilisation du temps non linéaire qui renvoi au final à l’idée de carpe diem et du vivre l’instant présent sans penser au futur ni au passé.

Sublime de bout en bout, Premier Contact est sans doute la création la plus aboutie de Denis Villeneuve. Avec une Amy Adams éblouissante (beaucoup la compareront à Jessica Chastain dans Interstellar), ce film fait sans conteste partie des meilleurs de cette année. Enfin une œuvre de science-fiction où vos neurones ne seront pas grillées à cause d’un déluge de violence inutile et débile.

Premier Contact (CAN – 1h56)
Réalisé par Denis Villeneuve
Avec Amy Adams, Jeremy Renner et Forest Whitaker)
En salles le 7 décembre.

Pierre-Andrea

Pierre-Andrea

Journaliste chez La Sueur
Ecrit sur la NHL, le surf, le running et la culture
Pierre-Andrea
Photo By: Sony Pictures
1 Discussion on “Premier Contact – Denis Villeneuve redefinit la science-fiction”

Leave A Comment

Your email address will not be published.