Personal Shopper – Kristen Stewart face aux fantômes

Dans Personal Shopper,  le réalisateur français Olivier Assayas retrouve Kristen Stewart dans un film hybride à l’ambiance glaciale mais sublime.

Deux ans après Sils Maria qui marquait la première collaboration entre Olivier Assayas et Kristen Stewart, le réalisateur français et l’actrice américaine se retrouvent dans Personal Shopper. Une fable contemporaine et fantastique où la star de Twilight s’érige telle une muse.

Ghost Brothers

Maureen jeune américaine vivant à Paris travaille comme assistante personnelle de star. Son job de personal shopper : faire le tour des marques de luxe pour sélectionner les futures tenues que portera celle qui l’emploie. Un métier qui ne lui plaît guère, elle qui est à la recherche de l’esprit de son frère jumeau Lewis, décédé il y a peu de temps. Pour tenter de le retrouver, elle va s’aider des nombreuses formes de spiritisme découvert au fil des siècles.

Avec Personal Shopper, Olivier Assayas s’attaque cette fois-ci au cinéma fantastique. Comme Rebecca Zlotowski avec Planétarium, le cinéaste connu également pour Carlos, ne rentre pas totalement dans le genre pour proposer un long-métrage aux formes hybrides où univers de la mode et du spiritisme se mêle. Un film à l’ambiance quasi-glaciale tourné quelques jours avant les attentats du 13 novembre dans la grisaille parisienne et londonienne. Une atmosphère pesante et troublante réussie où les rêves et la réalité se mélangent. Malgré quelques défauts et incohérences, le récit et la mise en scène proposée par le réalisateur se tiennent parfaitement. La scène finale conclut à merveille ce long métrage qui arrive tout de même à nous captiver par une conversation SMS pendant près de dix minutes. Un passage marquant de Personal Shopper, comme une sorte de Phone Game 2.0, qui montre que les relations d’aujourd’hui sont de plus en plus impersonnelles et fantomatiques.

Car au final Kristen Stewart est tout au long, seule face à des personnages sans âme. Assayas s’est tellement focalisé sur son actrice qu’il en a oublié les autres protagonistes. Présente sur tous les plans ou presque, Stewart est au centre de toutes les intentions. Plus on avance dans le récit, plus on voit qu’une relation très forte est train de s’installer entre le réalisateur et sa comédienne. Il parvient à cerner toute la personnalité de la star dont l’androgynéité est ici marquée.

personal-shopper-kristen-stewart

Le fan de Kristen Stewart sera ainsi comblé de la voir dans le meilleur rôle de sa carrière. Si lors de ses précédents films, elle devait partager l’affiche avec d’autres (comme Juliette Binoche dans Sils Maria), Olivier Assayas lui donne ici toute la place pour s’exprimer et lui permettre de confirmer qu’elle est une très grande actrice à la fois réservée et sauvage.

Personal Shopper est donc une œuvre très particulière qui en plus d’être une véritable vitrine pour Kristen Stewart, ose mélanger les genres pour proposer un film très singulier d’une froideur magnifique.

Personal Shopper (FRA – 1h45)
Réalisé par Olivier Assayas
Avec Kristen Stewart, Lars Edinger et Anders Danielsen Lie
En salles le 14 décembre.

Pierre-Andrea

Pierre-Andrea

Journaliste chez La Sueur
Ecrit sur la NHL, le surf, le running et la culture
Pierre-Andrea
Photo By: Les films du Losange

Leave A Comment

Your email address will not be published.