UFC 194 – Quand Conor McGregor mettait fin au règne de José Aldo en 13 secondes

Le 12 décembre 2015, Conor McGregor devenait champion featherweight en mettant KO José Aldo en 13 secondes seulement.

Lors de l’UFC 194 Conor McGregor, champion intérimaire de featherweight challengeait le SEUL champion featherweight de l’histoire de l’UFC jusque là : The Man, The Myth, The Legend, José Aldo. « Si on avait été à une autre époque, j’aurais envahi sa favela à cheval et j’aurais tué tous ceux qui n’auraient pas été aptes à travailler. Nous sommes à une autre époque. Je vais donc lui botter le cul en juillet » – Conor McGregor au préalable de son combat contre Aldo.

À l’origine, les deux combattants devaient se rencontrer lors de l’UFC 189. Loupé. Blessé, Aldo devait déclarer forfait pour cette fois. Histoire d’entériner l’affaire, McGregor, sur une jambe s’offrait l’éternel second Chad Mendes. Un deuxième KO subi en carrière pour l’Américain et une ceinture intérimaire pour la première fois autour de la taille d’un Irlandais.

En route pour l’histoire et dans un monstrueux travail de trashtalk, le Notorious frappait salement à la porte. Pour la première fois dans sa carrière, Aldo faisait face à un mec qui pissait (et pas qu’un peu) sur sa carrière, ses adversaires passés et son héritage. Le brésilien n’avait pas connu la défaite en plus de 10 ans.

L’UFC 194 – Théâtre de frustration

Après ce premier a rendez-vous manqué, Dana White avait tout réuni pour que la grande explication ait lieu en décembre 2015 : UFC 194 José Aldo vs. Conor McGregor. Le reste de la carte était monstrueux : Rockhold vs. Weidman, Jacare vs. Romero, Maia vs. Nelson, Holloway vs. Stephens. Bref, les fans allaient en avoir pour leur argent. Après quelques litrons de sang, de sueur et de larmes versés, nous y étions finalement : la hype allait-elle être justifiée ?

13 secondes plus tard, Aldo gisait au sol sonné par ce qui venait de lui arriver. Le fulguro poing de l’Irlandais avait encore frappé. Ce KO en 13 secondes est tout simplement le plus rapide pour un combat pour le titre chez les hommes. Forcément trop court. « Personne ne peut résister à ma main gauche. Aldo est puissant et rapide, mais la précision bat la puissance et le timing bat la vitesse. » – Conor McGregor

Moins d’un an plus tard, l’Irlandais devenait le premier double champion en titre de l’organisation en allant scalper Alvarez en lightweight. Un exploit retentissant qui n’aurait pas eu lieu sans cette victoire. 13 secondes pour l’histoire et la naissance d’une superstar.

Photo By: UFC