Lancer comme une fille !

Je ne suis pas ce qu’on pourrait appeler une fanatique de baseball. En fait, je suis tout le contraire d’une fana de ce sport. Je n’ai jamais compris l’intérêt de ce sport. J’ai fait quelques efforts lorsque j’étais gamine pour m’y intéresser. Il faut croire que regarder des hommes mastiquer de la gomme comme si leurs vies en dépendaient n’était pas assez divertissant. Allez savoir pourquoi! Pour moi, suivre le baseball est aussi stimulant que de regarder une plante verte dans le coin d’une pièce. Cette semaine, j’ai décidé de mettre de côté mon ambigüité émotionnelle face à ce sport incompris et de souligner les accomplissements d’une jeune femme à l’avenir fort prometteur.

Et j’ai nommé Sarah Hudek! Il y a déjà quelque temps que je vois son nom passer dans différents médias. J’attendais de voir si l’on allait la faire jouer réellement ou me faire un coup à la Manon Rhéaume. C’est-à-dire, faire d’elle la première femme membre une équipe masculine reconnue, la faire jouer durant un match hors concours et ne plus jamais la revoir après! Une femme a bien le droit de douter. Quoi qu’il en soit, j’ai eu le droit à une première présence sur le monticule la semaine passée. Suivi, d’une première victoire! Donc, parlons-en de Sarah Hudek!

usa-today-8719428.0

Elle a 18 ans à peine et Sarah est membre de l’équipe olympique de Baseball américaine depuis 2 ans. Cette dernière a aidé l’équipe à remporter l’argent à la coupe du monde féminine en 2014. En plus, de la médaille d’or au jeu Pan américain, l’an dernier. Depuis février 2015, Sarah est la nouvelle recrue des Bossier Parish Community College. Pour les néophytes et le commun des mortels, l’équipe en question est constituée à 99 % de jeunes hommes, faisant de Sarah la première et unique femme dans la division masculine au niveau collégiale aux États-Unis.

 La semaine dernière, en direct du monticule, la jeune lanceuse, vivait sa première victoire avec les BPCC. Accordant à l’équipe leur deuxième victoire de la saison pour une fiche de 2-9. Ce qui est plutôt triste comme fiche, oui, je l’admets. Ceci dit, je vis une certaine satisfaction en pensant au fait que Sarah a participé à la deuxième victoire de son équipe. Contribuant à redonner confiance à son équipe pour la suite de la saison! Comme quoi, il n’y a pas de victoire insignifiante dans la vie.

Ceci dit, Hudek ne sera pas seule bien longtemps, la jeune Mo’ne Davis 13 ans est à surveiller dans les prochaines années…

By La Louve musclée

 

Photo By: AP Photo/Mark Humphrey, startribune.com, sbnation.com

Leave A Comment

Your email address will not be published.