Mads Mikkelsen – plus qu’une gueule, un véritable acteur

A l’occasion de la sortie de Men & Chicken, retour sur le parcours de Mads Mikkelsen

Chevalier des Arts et des Lettres, membre du jury à Cannes, l’année 2016 débute bien pour Mads Mikkelsen. Devenu l’icône du cinéma européen, l’acteur de 50 ans revient dans un rôle loufoque et déjanté dans Men & Chicken. Portrait d’un homme qui crève l’écran.

Mads Mikkelsen, c’est avant tout une gueule. Visage fin, un léger bec-de-lièvre et des yeux profonds, Mikkelsen impose une présence dans chaque plan. Arrivé tardivement au cinéma, Mads Mikkelsen a fait ses classes sur les planches de Copenhague, sa ville natale. Avec son frère Lars (connu notamment pour incarner le président de la Russie dans House of Cards), il choisit le métier d’acteur pour notre plus grand plaisir. Mads Mikkelsen se fera connaître aux yeux tous grâce à Pusher, triptyque de Nicolas Winding Refn (NWR) qui nous plonge dans l’univers de la criminalité. Crane rasé, tatouages de skinheads, Mikkelsen arrive à s’imposer en un seul film, la route pour une grande carrière est déjà toute tracée. Entre les deux premiers Pusher (1996 et 2004), il tournera dans plusieurs films danois notamment pour Anders Thomas Jensen et Susan Bier, deux réalisateurs qui feront de ce grand brun leur acteur fétiche.

Avec Arthur, 2004 sera une année importante dans la carrière de Mads Mikkelsen puisqu’il va marquer les débuts du danois à Hollywood. Si le film est à oublier d’urgence, il lui ouvre la voie vers une carrière hors du Danemark. Le sommet sera atteint deux plus tard avec le rôle mythique du méchant dans Casino Royale. Face à Daniel Craig, il va incarner l’un des meilleurs criminels de la saga. Dans ce film qui marque le renouveau de James Bond, Mikkelsen affiche un cynisme redoutable et magistral.

Mads Mikkelsen - Le Chiffre

Après Casino Royale, il est de retour au bercail avec une succession de film danois. Parmi eux, on retiendra l’excellent After The Weeding de Susan Bier ou encore The Door – les Portes du Passé, un thriller à découvrir d’urgence. En 2009, il revient à ses premiers amours pour puisqu’il retrouve Nicolas Winding Refn pour Valhalla Rising. Dans ce 2001 à la sauce viking, Mads Mikkelsen ne prononcera pas un seul mot du film, mais sa présence et sa force vont faire le reste pour un film minimaliste et majestueux. Cette nouvelle collaboration est une réussite, l’un des meilleurs films de NWR.

L’ascension vers les sommets ne s’arrêtera pas là. Si ses films hollywoodiens sont des échecs artistiques (Les Trois Mousquetaires), ceux tournés en Europe sont de pures merveilles. Royal Affair tout d’abord, un film historique mis en scène par le suédois Nikolaj Arcel qui marquera les grands débuts d’Alicia Vikander. Il y aura ensuite La Chasse réalisée par Tomas Vintenberg (remarqué pour le remarquable Festen), un drame fort et touchant. Ce film bouleversant lui permettra de décrocher le prix d’interprétation masculine lors du 65e Festival de Cannes. Une récompense plus que méritée.

Adoré dans l’hexagone, Mads Mikkelsen jouera dans deux films français, Coco Channel et Igor Stravinsky en 2009 et Michael Kolhaas sorti en 2013. Grâce à ces deux longs-métrages, Mikkelsen se place comme un acteur capable de jouer n’importe quel rôle. Touche à tout, il se tournera également vers la série pour jouer l’un des plus grands personnages de l’histoire du cinéma : Hannibal. Durant 3 saisons inoubliables (on est toujours sous le choc suite à son arrêt), Mikkelsen incarnera avec brio le célèbre serial-killer. Gaspard Ulliel pleure encore !!

Aujourd’hui, tout le monde est In Love du danois. Même Rihanna a succombé à ses charmes en le choisissant pour apparaître dans le clip de Bitch Better Have My Money. On y voit RiRi prendre son pied dans un clip ultra trash réalisé par l’immense Eric Roberts.

Idole des plus grands cinéastes scandinaves, Mads Mikkelsen s’est construit une carrière impeccable. De par ses rôles, il a montré qu’il n’était pas qu’une gueule à la tête d’ange, mais un acteur complet. Après Men & Chicken, on le retrouvera cette année du côté d’Hollywood dans deux blockbusters très attendu Docteur Strange et Star Wars : The Rogue One.

Critique de Men & Chiken

Suite à la mort de leur père, Elias et Gabriel découvrent qu’ils ont été adoptés et que leur père biologique, un généticien vivant sur une île reculée. Arrivés sur place les deux frères découvrent une fratrie étrange et des origines inquiétantes.

Anders Thomas Jensen revient à la réalisation après 10 ans passés comme scénariste (pour Susanne Bier entre autres). Il retrouve à cette occasion Mads Mikkelsen, l’un de ses acteurs fétiches avec qui il avait déjà collaboré dans Adam’s Apple et Les Bouchers Verts, ses deux précédents longs métrages. Habitué de la comédie loufoque, Anders Thomas Jensen s’intéresse ici à l’une des valeurs fondamentales de la société danoise : la famille, l’un des sujets centraux du cinéma scandinave. Dans Men & Chicken, la fratrie est mise à mal et le réalisateur n’hésite pas à s’en amuser et à la ringardiser.

Dans le rôle d’Elias, Mikkelsen y incarne un masturbateur compulsif, incapable d’avoir une relation avec qui que soit sauf avec son frère Gabriel. Il est assez déroutant de voir le célèbre acteur danois dans cette comédie cradingue à la mise en scène très particulière. S’inspirant énormément de Sacha Baron Cohen, Thomas Jensen nous plonge dans un univers fait de laid, de kitsch et de vulgaire.

La principale force de Men & Chicken est dans le traitement de son sujet. De par son analyse, le cinéaste arrive à dépasser les gags de basse-cour et à aller beaucoup plus loin. Comédie philosophique, Men & Chicken permet de réfléchir sur les valeurs de la famille, mais aussi sur l’épistémologie et la génétique avec l’impact de la science sur l’humain. Bien que cela ne soit pas totalement réussi, force est de reconnaître qu’il aura au moins essayé de s’aventurer et de ne pas se limiter aux branlettes de Mads Mikkelsen et aux bastons à coup de casserole.

Au final, Men & Chicken est une comédie barrée très inégale, mais attachante. À essayer si vous n’êtes pas effrayé par le vulgaire et le kitsch.

Mens & Chicken (Mænd & høns) (Danemark, 1h34)

Un film de Anders Thomas Jensen

Avec Mads Mikkelsen, David Dencik et Nicolas Bro.

By P.A.P.

La Sueur

La Sueur

La Sueur, votre média sportif et culturel.
La Sueur
Photo By: comicbookmovie.com, jamesbond.wikia.com
3 Discussions on
“Mads Mikkelsen – plus qu’une gueule, un véritable acteur”

Leave A Comment

Your email address will not be published.