Madrid… C’est la capitale espagnole, une des plus grandes villes d’Europe, c’est le Real, l’Atlético, le foot, le basket… Et le tennis. Car oui, le tournoi de Madrid c’est le deuxième Masters 1000 de la saison sur terre battue. Rafa s’est déjà imposé partout où il est passé, la question est donc de savoir si la série va continuer. Et si elle va continuer jusqu’à Roland ! Mais ça, c’est une autre histoire…

Masters 1000 de Madrid – PREMIERS TOURS

Si à Rome de nombreuses têtes de séries sont tombées dès les premiers tours, la logique a été respectée à Madrid. Sur 16 têtes de séries, 13 sont passées au second tour. Qui sont donc les deux bonnets d’âne ? Deux français, et un américain. Ce dernier est connu par les services de la lose sous le nom de Jack Sock, battu par Nicolas Mahut (Cocorico) pourtant peu performant sur terre battue. Les deux autres derniers de classe sont Lucas Pouille et Gaël Monfils. Puisqu’ils ont tous les deux été éliminés par des Français, on les pardonne à moitié. Monfils étant encore un peu blessé, cela explique partiellement sa défaite face à Gilles Simon dans un match lunaire (0/6 6/0 7/6). Lucas Pouille a lui craqué face au surprenant Pierre-Hugues Herbert. Un simple faux pas dans une campagne sur terre battue jusqu’ici très bonne. À noter que Rafa Nadal a eu très chaud face à Fabio Fognini. Une victoire en 3 sets et en quasiment 3 heures. Pas facile.

La logique des classements a aussi été respectée au second tour, malgré quelques exceptions. Si voir Alexander Zverev dominer Marin Cilic surprend légèrement, voir Benoît Paire éliminer Stan Wawrinka nous a fait bondir de notre siège. Car oui, le français traversait une période difficile sur un point de vue tennistique. Oui, il a eu un comportement déplacé quelques fois. Eh oui, on adore le critiquer. Mais alors, quand le garçon veut jouer, qu’est-ce qu’il joue bien… Des merveilles de revers long de ligne et d’amorties, un plaisir pour les yeux. Son aventure n’a malheureusement pas continué, puisqu’il s’est incliné (en craquant un peu…) face à Cuevas. Mais un parcours honorable quand même !

Comme souvent, c’est en huitième de finale que les choses bougent. Premier coup de tonnerre : Andy Murray tombe en deux sets face à Borna Coric, en difficulté depuis ce début de saison. Le croate restait sur 3 défaites de rangs en 3 tournois depuis mi-Avril. Ensuite, Thiem fait tomber Dimitrov, dans un match de haute qualité. Cuevas vient donc à bout de Benoît Paire. Alexander Zverev élimine Tomas Berdych, Goffin balaye Raonic, tout comme Nadal avec Kyrgios. Nishikori bat Ferrer et enfin, Djokovic passe le test Feliciano Lopez avec brio.

Masters 1000 de Madrid – LES QUARTS DE FINALE

Alors ça donne quoi tout ce bordel ? Dans la partie haute : Coric vs Thiem et Cuevas vs Zverev, alors que dans la partie basse ça donne du : Goffin vs Nadal et Nishikori vs Djokovic. Le dernier match est alléchant, mais le nippon, blessé, annonce qu’il ne participera pas au match. Djoko wins. Goffin vs Nadal, c’est la revanche de la demi-finale à Rome, où l’arbitre s’était plus illustré que les joueurs. Comme à Rome, c’est Nadal qui s’impose en deux sets. Dans la partie haute donc, Cuevas est venu à bout d’Alexander Zverev en trois sets. Enfin, dans le match des espoirs, Thiem a logiquement dominé Coric.

Masters 1000 de Madrid – LES DEMI-FINALES 

La première demi-finale opposait deux hommes en forme depuis ce début de saison, surtout sur terre battue. Depuis son 3ème tour à Monte-Carlo, Dominic Thiem est en grande forme et ça se voit. Victoire sur Dimitrov, Cuevas, Murray, finaliste à Barcelone : tout roule pour l’Autrichien. Face à lui, on retrouve un spécialiste de la terre battue, Pablo Cuevas. L’Uruguayen de 31 ans vit l’une de ses plus belles saisons. Vainqueur à Sao Paulo, quart de finaliste à Indian Wells et Monte-Carlo et donc demi-finaliste à Madrid, le tout en éliminant des gars comme Goffin, Schwartzman, Ramos-Vinolas, Carreno Busta, Wawrinka et Alexander Zverev. Difficile de pronostiquer un vainqueur dans cette demie. Pourtant c’est bien Dominic Thiem qui s’est imposé en deux sets (6/4 6/4). Une victoire importante face à un vrai spécialiste de la surface. La deuxième demie nous offrait donc un classique : Nadal vs Djokovic. Depuis Juin 2006, les deux hommes se sont affrontés 47 FOIS BORDEL. 4-7 FOIS. Nadal n’a pas battu Djoko depuis Juin 2014. Quasiment trois ans, et ça fait long. Sans laisser de suspens, ce match a été une ballade pour Rafa : 6/2 6/4 sans réellement trop forcer face à un Djokovic perdu. Même s’il se retrouve en demie, c’est aussi via un abandon de Nishikori.

Masters 1000 de Madrid – LA FINALE 

La finale à Madrid sera donc identique à celle de Barcelone : Nadal vs Thiem. Pour rappel, ça ne s’était pas super bien passé pour l’Autrichien, qui avait pris 6/4 6/1 en une heure et demie. Qu’est-ce qui pouvait nous faire penser que Rafa allait perdre face à Thiem ? S’il y a bien un constat à poser, c’est celui-ci : personne n’arrive à l’accrocher sur cette saison de terre battue. Depuis le début de sa saison sur terre battue, il n’a perdu que deux sets : l’un face à Kyle Edmund à Monaco et un autre face à Fognini en début de tournoi. Après, c’est que du rouleau compresseur, c’est cadeau. Et cette finale madrilène n’a pas échappé à la règle : Nadal bat donc Thiem 7/6 6/4 en 2h17. Même si cela a été accroché, l’Autrichien n’a rien pu faire. Cependant, de belles perspectives d’avenir sont à envisager pour Thiem. Très endurant, il devrait réaliser de belles performances à Roland Garros !

ET CHEZ LES DAMES ?

Madrid c’est aussi le premier WTA Premier qui se déroule en même temps et dans le même lieu qu’un Masters 1000 sur terre battue. Et, heureusement, le tennis féminin revient sur le devant de la scène, notamment grâce à Kristina Mladenovich qui bouscule tout sur son passage. Après sa demie à Indian Wells, sa victoire à Saint-Petersbourg et sa finale à Stuttgart, Kiki s’est offert une nouvelle finale, mais cette fois dans un tournoi de prestige. Elle n’a pas pu franchir l’obstacle Simona Halep en finale, perdant en 3 sets face à la Roumaine, ancienne finaliste à Roland. De très très très bon augure pour le tennis français à Roland Garros ! À noter qu’Océane Dodin a atteint le 3ème tour. Les trois autres françaises (Garcia, Cornet et Parmentier) se sont inclinées au premier tour.

Simona Halep et Rafael Nadal, back in 2014. Deux beaux vainqueurs à Madrid, pour deux « retours » en force au plus haut niveau. Si l’hégémonie de Simona Halep est encore à définir, celle de Rafa Nadal se construit de semaine en semaine. Encore plus intéressant : le futur de Mladenovich. Si la Française n’a jamais réellement brillé à Roland, on peut de plus en plus penser que ce sera une bonne édition pour Kiki. Dans un tableau WTA où tout le monde à sa chance, il sera plus que passionnant de la suivre ! Allez, on y croit !

À VENIR

Le tournoi de Rome est à venir. Le format est le même qu’à Madrid : Masters1000 pour les hommes et WTA Prem5 pour les femmes. C’est le dernier tournoi avant d’attaquer le Graal : Roland. S’il y a un dernier point à marquer c’est maintenant ! Nadal va-t-il conserver sa domination ? Une autre femme va-t-elle se montrer avant Roland ? Gros suspens pour gros enjeu. En tout cas, vivement Roland ! Par Pierre

Tags Madrid

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  1. J-7 – Que s’est-il passé au Masters 1000 de Madrid ? – La Sueur | SuissOrama

    […] Lire la suite : J-7 – Que s’est-il passé au Masters 1000 de Madrid ? – La Sueur […]

    Répondre