Maurizio Galante

Alors que la Fashion Week édition Haute Couture est maintenant terminée, nous étions au défilé du créateur italien Maurizio Galante. Une invitation au voyage vers le Mexique.

Le mot Haute Couture est une appellation contrôlée, en effet seuls quelques créateurs dans le monde restent accrédités et peuvent utiliser ce terme dans leurs manifestations officielles. Paris comme capitale de la mode avec Milan, Londres et New York reste d’ailleurs la plus prestigieuse du Big Four en ce qu’elle est la seule à accueillir ces défilés si particuliers.

Maurizio Galante fait donc partie de ces créateurs qui ont eu l’honneur d’ouvrir cette nouvelle édition de la Fashion Week. En ce dimanche 30 juin, nous avions ainsi rendez-vous à la Mairie du 5e arrondissement de Paris, à deux pas du Panthéon, pour découvrir la collection Automne/Hiver 19-20 intitulée Resplandor.

Cette collection composée notamment de bijoux et boléros en paille ou de fleurs brodées sur des manteaux est clairement une référence à la culture mexicaine et notamment le passé aztèque. En effet, la plupart des éléments présentés ont été fabriqués au Mexique même dans des ateliers d’artisans. Le nom de la collection Resplandor est d’ailleurs une référence à la peintre mexicaine Frida Kahlo.

Si le sujet de l’appropriation culturelle est en ce moment dans toutes les têtes, notamment avec les récentes polémiques liées à Kim Kardashian ou encore Carolina Herrera, la collection de Maurizio Galante a été plutôt bien perçue par le grand public, notamment car elle a utilisé une main-d’œuvre en grande partie locale : En effet, la plupart des broderies, motifs et autres travaux de couture ont bien été réalisés au Mexique même. Les invités, parmi lesquels les plus gros médias (L’Officiel, Harper’s Bazaar) et de hauts responsables politiques, y compris mexicains, ont d’ailleurs tous salué le créateur à la fin de la présentation.

Si CMMN SWDN faisait le lien entre la culture scandinave et moyen-orientale dans sa dernière collection présentée lors de la Fashion Week Homme, Maurizio Galante a fait ici le pari d’un métissage de cultures entre l’Europe et le Mexique.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here