Au bout de sa vie au Mexique, Jonathan Brownlee est sauvé par son frère

Les frères Brownlee, médaillés d’or et d’argent aux derniers JO, ont offert un nouveau moment d’anthologie lors du triathlon.

Lors de la dernière étape des championnats du monde de triathlon qui se disputait au Mexique, Jonathan filait tout droit vers la victoire. À 300 mètres de l’arrivée, l’incroyable arrive, le médaillé d’argent des derniers JO n’en peut plus et commence à tomber dans les vapes.

Alistair, son frère est en deuxième position au coude à coude avec le Sud-Africain Henri Schoeman (médaille de bronze à Rio). Alors que les deux concurrents arrivent au même niveau que Jonathan, le frère s’arrête pour  l’aider à terminer la course. Il abandonne ainsi tout espoir de première place à l’épreuve de Cozumel et de titre de champion du monde. Les deux frangins finiront finalement à la deuxième et troisième places. Un grand moment de sport qui éclipse complètement la performance du Sud-Africain.

Jonathan, immédiatement pris en charge par les secours dès la ligne d’arrivée franchie postera un message sympa sur twitter. “C’est pas comme ça que je souhaitais finir la saison, mais j’ai tout donné. Merci, Alistair, ta loyauté est incroyable”. Pour son frère et pour 4 points, Alistair Brownlee termine ainsi 2e au classement mondial 2016. Il avait été victime d’une faillite physique similaire à Hyde Park en 2010 : « C’était une réaction humaine naturelle pour mon frère, mais j’aurai la même chose pour n’importe qui ».

C’est d’ailleurs Alistair qui aura le mot de la fin : « J’aurai juste aimé que cet idiot garde un bon rythme et gagne la course, il aurait pu tranquillement finir les deux derniers kilomètres ». Ces mecs sont dingues.

À noter que la fédération espagnole de triathlon avait fait appel pour disqualifier Jonathan Brownlee pour avoir accepté de l’aide de la part de son frère. L’Union Internationale de Triathlon a rejeté cet appel complètement ridicule.

Guillaume

Redacteur en Chef chez La Sueur
Écrit NBA, Football, NFL, MMA, sport en général et culture.
Photo By: Libération
3 Discussions on
“Au bout de sa vie au Mexique, Jonathan Brownlee est sauvé par son frère”

Leave A Comment

Your email address will not be published.