Ray Allen rend hommage à Paul Pierce, fait un pas vers la réconciliation

Champion 2008 avec les Boston Celtics, Ray Allen était le grand absent de la cérémonie hommage à Paul Pierce.

Depuis sa signature au Miami Heat, Ray Allen est persona non grata à Boston. À son départ, Pierce, Garnett et Rondo se sont sentis trahis. Toutefois, il convient de d’écrire que Jesus Shuttlesworth avait connu une saison 2011-2012 compliquée. Contesté par Avery Bradley, Allen avait commencé quelques matchs du banc et n’avait pas de garantie pour la saison suivante. À Miami, il signait pour beaucoup moins, mais avec un rôle défini de 6e homme et des ambitions sportives.

Non présent à la cérémonie, Ray Allen a tenu à rendre hommage à son ancien coéquipier : « Ce que nous avons fait en 2008 était spécial ! Non seulement selon les normes de Boston, mais selon les normes sportives professionnelles. La vérité est que sans l’un de nous dans cette équipe, nous n’aurions jamais pu faire l’impensable. Passer de la dernière place en une année à un championnat est insondable. Mais, nous l’avons fait ! Nous l’avons fait – Paul Pierce, Kevin Garnett, Rajon Rondo, Tony Allen, PJ Brown, Sam Cassell, Glen Davis, Eddie House, Kendrick Perkins, Scott Pollard, James Posey, Leon Powe, Gabe Pruitt, Brian Scalabrine, Doc, Danny, tout le monde chez les Celtics, nos épouses, enfants, familles, les fans dans la ville de Boston et oui, moi. »

 « Au cours des dernières années, j’ai été réprimandé, fustigé, et mon nom a été sali. Vous ne voulez peut-être pas entendre cela, mais je serai toujours un Celtic. (Fait). Je chérirai toujours les liens que j’ai partagés avec tous mes coéquipiers et les gens de la ville de Boston. (Vérité). Nous avons tous donné tout ce que nous avions. Nous avons tous gagné et nous avons tous soulevé la bannière du Championnat NBA 2008 ensemble. (Ubuntu) Paul Pierce est le premier gars à avoir accueilli Kevin et moi à bras ouverts dans son atmosphère dès le premier jour et nous n’avons jamais regardé en arrière.

« Paul et moi avons parlé de notre temps ensemble en tant que coéquipiers – nous nous sommes battus nuit après nuit en sachant que nous pouvions compter les uns sur les autres et nous avons également parlé de ma décision de partir en libre arbitre – un choix que j’ai fait pour ma famille. Malgré ce que vous avez peut-être entendu ou lu ou ce que l’a on dit, il n’y a que de l’amour. Paul et moi sommes plus intéressés par construire des ponts que poser des murs. À Paul, numéro 34, félicitations d’avoir eu ton maillot retiré. Je te salue pour ton engagement envers la ville de Boston et pour nous les champions 2008 NBA. #thetruth »

What we did in 2008 was special! Not only by Boston standards but by professional sports standards. The truth is, without any one of us on that team we would’ve never been able to do the unthinkable. Going from last place in one year to winning a championship is unfathomable. But, we did it! WE did it- Paul Pierce, Kevin Garnett, Rajon Rondo, Tony Allen, P.J. Brown, Sam Cassell, Glen Davis, Eddie House, Kendrick Perkins, Scott Pollard, James Posey, Leon Powe, Gabe Pruitt, Brian Scalabrine, Doc, Danny, everyone at the Celtics Organization, our wives, children, families, the Fans in The City of Boston and yes, me. Over the last few years I have been berated, lambasted and had my name smeared. You may not want to hear this, but I will always be a Celtic. (Fact). I will always cherish the bonds that I shared with all of my teammates and the people in the city of Boston. (Truth). We all gave everything we had. We all won and we all raised the 2008 NBA Championship banner together. (Ubuntu) Paul Pierce is the first guy that welcomed Kevin and me with open arms into his atmosphere from day one and we never looked back. Paul and I have spoken about our time together as teammates- going to battle night after night knowing we could count on one another and we have also talked about my decision to leave during free agency- a choice I made for my family. Despite what you may have heard or read or what is rumored- there is nothing but love. Paul and I are more interested in building bridges than putting up walls. To Paul, number 34, Congratulations on having your number raised up to the rafters. I salute you for your commitment to the city of Boston and to us the 2008 NBA Champions #thetruth

A post shared by Ray Allen (@trayfour) on

Photo By: Feelib

Leave A Comment

Your email address will not be published.