Bodyboard – Le frenchie Pierre-Louis Costes devient champion du monde

A l’issue de la dernière étape de l’APB Tour aux Canaries, le français Pierre-Louis Costes devient champion du monde 2016 de bodyboard.

Alors qu’en surf, John John Florence est en train de fêter dignement son tout récent titre de champion du monde, Pierre-Louis Costes a été sacré cette semaine en Bodyboard. C’est la deuxième fois de sa carrière que le rider français est titré sur le world tour. Discipline de glisse souvent caractérisée de marginale par rapport au surf, le bodyboard n’en reste pas moins spectaculaire.

Le meilleur bodyboarder au monde

À tout juste 26 ans, Pierre-Louis Costes règne déjà sur la planète du bodyboard avec ce second titre de champion du monde. Une couronne empochée lors du Fronton King Pro aux Canaries remporté par un autre français Amaury Lavernhe. En atteignant la finale de ce dernier contest de la saison, il s’est assuré définitivement de la première place au classement de l’APB Tour (Association of Professional Bodyboarding). Une étape qui s’est déroulée dans des conditions impressionnantes avec de vagues dépassant les 3 mètres de haut (replay ci-dessous, finale vers la 6e heure)

Un titre largement mérité pour Pierre-Louis Costes, lui qui s’était imposé il y a quelques jours lors du Nazaré Pro au Portugal. C’est donc un deuxième sacre pour le français après celui empoché en 2011. La France fait partie des meilleures nations de la discipline avec en plus de PLC, le réunionnais Amaury Lavernhe qui fut lui aussi champion du monde en 2010 et 2014.

Sport souvent sous-estimé, le bodyboard est à haut-niveau, très spectaculaire. Les riders envoient des manœuvres aériennes très radicales. Des backflips avec généralement la tête en bas dans des vagues puissantes. Une discipline qui se pratique également en Drop-Knee, c’est à dire à genoux et qui pour le coup se rapproche plus du surf avec une glisse fait principalement de turns.

Le World Tour compte beaucoup moins d’étapes que son homologue du surf (fonctionnement semblable au WQS) avec quatre big events à 8000 points (notés 4 étoiles) et trois à 4000 points (notés 3 étoiles). On espère que la discipline prendra définitivement son envol dans le futur, elle qui peine à exister face au surf. Avec Pierre-Louis Costes, le bodyboard a pourtant tout pour réussir.

Pierre-Andrea

Pierre-Andrea

Journaliste chez La Sueur
Ecrit sur la NHL, le surf, le running et la culture
Pierre-Andrea
Photo By: mundobodyboarding

Leave A Comment

Your email address will not be published.