Le bordel ambiant autour de la publicité sur les maillots NBA

Le 15 avril dernier, la nouvelle tombait : il y aura désormais de la publicité sur les maillots NBA. Et depuis ? Depuis plus rien ou presque.

Le 29 octobre 2015, la NBA commençait à ouvrir ses prestigieux maillots aux annonceurs avec l’annonce du constructeur automobile Kia comme sponsor lors du All-Star Game. Ainsi les spectateurs pouvaient voir le logo Kia de 8 x 4 cm en haut à gauche du maillot. Un accord similaire pour le All-Star Game 2017 à New Orleans est prévu.

Le 15 avril 2016, les propriétaires des franchises NBA avaient voté l’arrivée de la publicité sur les maillots pour la saison 2017-2018. On parle ici de patch similaire à celui observé lors du All-Star Game, un carré de 6,35 centimètres de côté sur l’épaule gauche.

 

« Ce dont nous parlons, c’est d’un patch sur le maillot. L’une des raisons pour lesquelles nous le souhaitons le mettre en place, c’est le développement des investissements des entreprises […]. Une fois qu’ils auront leurs noms sur les maillots, ils utiliseront leurs moyens de communication pour promouvoir de façon considérable la NBA. C’est probablement la raison principale pour laquelle nous le faisons.» –  Adam Silver, commissaire de la NBA.

 Le bordel ambiant autour de la publicité sur les maillots NBA

Le 16 mai 2016, les Sixers étaient la première équipe à annoncer un partenariat maillot avec l’entreprise StubHub. Le contrat qui commencera en 2017 pour trois saisons devrait rapporter pas moins de 5 millions d’euros par saison à Philadelphie.

Et depuis plus rien

Depuis cette annonce, c’est le calme plat. L’un des problèmes majeurs concerne le merchandising. Ainsi, les futurs maillots NBA Nike vendus au niveau national et international ne devraient pas être proposés avec les logos des différents sponsors… Ils seront disponibles seulement au niveau local. Également, la NBA aurait informé les équipes que si elles voulaient que Nike s’occupe du logo, il fallait que l’annonce de sponsoring soit faite avant janvier.

Les sponsors des joueurs peuvent aussi poser problème. Si dans l’accord signé par les propriétaires, il est prévu que les joueurs reçoivent 50% des gains, de ce côté-là tout va bien, ce pour le reste que ça coince. LeBron James est ambassadeur de Kia, imaginez que les Cavs signent avec Tesla…D’après ESPN, au moins une franchise aurait ainsi réfléchi à mettre des packages Équipe + Top Players en place. Un contrat de sponsoring global afin d’éviter de fâcheuses mésaventures, mais cela prend du temps.

Le nouveau contrat doit se faire en fonction des partenaires de la franchise au niveau local et national. La plupart des équipes NBA ont absolument tout et n’importe quoi de ce côté. De plus, de nombreux secteurs d’activité sont exclus par l’accord : alcool, tabac, jeux d’argent, concurrents de Nike, Spalding, Tissot et des autres partenaires de la NBA…Il ne reste donc plus beaucoup d’entreprises potentielles malgré l’intérêt évident des maillots NBA pour n’importe quel annonceur.

Le bordel ambiant autour de la publicité sur les maillots NBA

Enfin, les équipes explorent un territoire pour le moment inconnu et si le deal des Sixers avec StubHub semble ridicule, d’autres équipes visent plus haut. Darren Rovell, d’ESPN nous dit ainsi que les Warriors viseraient du 65 millions sur 3 ans, que les Cavs sont sur du 50 millions et que les Nets cherchent aux alentours de 25 millions. Des sommes qui dépendent des effectifs, du prestige des équipes, mais surtout du marché. Comme aucune équipe ne veut être lésée par rapport à la concurrence, ça se regarde pour le moment.

Si c’est le calme plat depuis quelques mois, il suffira qu’un gros signe pour que toutes les franchises s’affolent. Avec l’arrivée de Nike et les sponsors maillots, la saison 2017-2018 promet du changement. Wait & See

EDIT : Les Kings viennent à l’heure tour d’annoncer un partenariat avec Blue Diamond Almonds pour 5 millions par an. Cette marque fait dans les amandes grillées…quand on vous dit que c’est compliqué de trouver des entreprises qui n’ont pas de lien avec la NBA ou qui respectent les secteurs d’activité privilégiés…

Guillaume

Redacteur en Chef chez La Sueur
Écrit NBA, Football, NFL, MMA, sport en général et culture.
Photo By: beantownbeattomdarcy.sportsblog.com, hoopshype.com

Leave A Comment

Your email address will not be published.