Roger Federer Open Australie Marin Cilic

Après avoir connu sa révolution, la Coupe Davis se retrouve désormais en compétition avec d’autres tournois. Roger Federer a prévenu Gerard Piqué.

Mi-août, la Coupe Davis faisait sa révolution. Dès 2019, la compétition se déroulera sur une semaine en novembre et avec 18 équipes participantes. Tous les matchs se joueront au meilleur des trois sets. Pour cette révolution, la fédération internationale a été soutenue financièrement par le fonds d’investissement Kosmos. Le groupe a prévu de mettre 3 milliards de dollars sur la table au cours des 25 prochaines années. Gerard Piqué est à la tête de Kosmos, en association avec Hiroshi Mikitani, le PDG de Rakuten.

Dans une interview pour Le Figaro, l’Espagnol a suggéré une nouvelle période pour la Coupe Davis : le mois de septembre. Manque de bol pour lui, une compétition concurrente a lieu à ce moment-là : la Laver Cup. Bébé de Roger Federer, le tournoi aura droit à sa deuxième édition cette année. Il voit s’affronter l’équipe Europe contre le Reste du Monde.

Après sa victoire au premier tour de l’US Open, le Suisse a été interrogé sur le nouveau format de la Coupe Davis, les tournois concurrents et la volonté du joueur du Barça concernant septembre : « La bonne partie de cette confusion est que tout le monde devra s’asseoir autour d’une table et écouter les désirs de l’autre : l’ITF, l’Association des professionnels du tennis, la Laver Cup. Il est vrai que les prochaines semaines pourraient être très intéressantes. »

« Je n’ai pas encore parlé à Gerard Pique, mais j’admets que c’est un peu bizarre de voir un footballeur arriver et se mêler du tennis. Attention : la Coupe Davis ne doit pas devenir la Coupe Piqué. Je suis globalement pour les innovations : notre sport a besoin de réfléchir un peu pour innover. Mais c’est un peu comme dans une partie de Jenga, il faut faire attention de ne pas enlever la pièce qui fera tomber tout le bâtiment. »

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here