Road to Rio – Sonny Bill Williams

Le champion touche-à-tout Sonny Bill Williams arrive à Rio avec un seul objectif : la médaille d’or. Lui et ses potes néo-zélandais s’apprêtent à briller pour la première du rugby à 7 aux JO.

Alors qu’il fêtera ses 31 ans le 3 août prochain, la superstar se prépare à ajouter une nouvelle médaille à sa collection déjà stratosphérique. Après la Coupe du Monde 2011 et la Coupe du Monde 2015, il rêve de devenir le premier joueur à avoir les honneurs olympiques et ainsi réaliser un retentissant triplé.

D’abord joueur de Rugby à XIII (de 2004 à 2013) puis de Rugby à XV (depuis 2010), il décide, après la Coupe de Monde 2015 d’intégrer l’équipe néo-zélandaise de Rugby à VII. Juste à temps pour les Jeux Olympiques de Rio. De son propre aveu, ce passage à VII est un moyen pour lui d’asseoir un peu plus sa légende. L’ancien ¾ du RCT, révélé par Mourad Boudjellal à XV à beaucoup sacrifié pour cela. Pas de saison de Super Rugby, et pas de tests matchs avec les blacks, il a privilégié les World Rugby Sevens Series pour sa préparation. Il finira troisième de cette compétition avec la Nouvelle-Zélande (derrière Fidji et l’Afrique du Sud).

Super-remplaçant lors des deux dernières Coupes du Monde et boxeur à ses heures perdues, Sonny Bill Williams réussit partout où il passe, avec talent et puissance. Il est ainsi le recordman du nombre d’essais en Coupe du monde pour un remplaçant. Boxeur professionnel depuis mai 2009, il est, à ce jour, toujours invaincu avec 6 victoires, dont 3 par KO. À partir de 2013, il décide néanmoins de mettre sa carrière de boxeur entre parenthèse pour revenir à son premier amour et cœur de métier : le rugby. Une dernière sortie aura lieu en janvier 2015 pour une ultime victoire face à Welliver.

Pour la petite histoire, Sonny Bill Williams est le premier musulman à avoir porté la tunique All-Black. Converti depuis 2008, son cas, quasi-uniques est suffisamment rare pour être mentionné. Cette religion lui a notamment permis d’effacer les blessures de l’alcool et d’un scandale avec une top-model.  Il dira : « j’étais un bad-boy, Allah m’a sauvé ».

Aux côtés de Brian Habana ou Virimi Vakatawa, il sera assurément l’une des stars de la compétition.

Photo By: ruck.co.uk, Photo by Hagen Hopkins/Getty Images
1 Discussion on “Road to Rio – Sonny Bill Williams”

Leave A Comment

Your email address will not be published.