Inclus dans le calendrier officiel de la Fashion Week de Paris, le label Sankuanz a révélé cette semaine sa dernière collection Automne/Hiver. L’occasion de revenir sur le label et cette collection qui dévoilait une collaboration inédite avec Adidas.

Sankuanz est un habitué des podiums : Présent cette semaine à Paris et depuis déjà plusieurs saisons la marque a déjà également eu l’occasion par le passé de défiler à Londres.  Les collections de Sankuanz ont ainsi l’habitude d’offrir un mix intéressant entre des influences urban/street, sportswear gothiques, grunge, militaires et même futuristes.

Par le passé, les collaborations entreprises par son designer Shagghuan Ze ont été multiples : Collaborations avec Casio pour une montre G-Shock x Sankuanz, avec Vans pour le design de chaussures (la collection « Year of the Dog »), des sneakers Sankuanz x Puma, et même une collaboration avec Herschel pour des sacs Sankuanz x Herschel Supply et une offre composée ainsi de multiples sacs de différentes tailles.

Le dernier défilé de la marque à l’Ellia Art Gallery était donc un clin d’œil à toutes ses influences et visait à évoquer l’harmonie conflictuelle entre différents symboles culturels. La collection révélait ainsi un mix d’uniformes et de tenues militaires avec des tenues de combattants urbains style streetfighters. Les inspirations belliqueuses et martiales sont d’ailleurs nombreuses et se traduisent dans la collection par des looks amples et des mannequins à l’allure menaçante et avec des outfits de couleur noire principalement.

Afin de casser cet aspect dark, Ze a choisi de casser certaines pièces par l’introduction de bijoux (médailles, décorations militaires, colliers, etc…) et de vert fluorescent. Sankuanz étant bien connu pour l’introduction des sneakers-sandales, la collection propose une palette de chaussures reprenant le concept ou d’autres modèles iconiques.

On aura noté durant ce défilé la révélation d’une toute nouvelle collaboration avec Adidas Originals. Adidas ayant déjà l’habitude de travailler avec des créateurs asiatiques (exemple : l’américain Alexander Wang d’origine taïwanaise) notamment sur des sneakers, hoodies, gilets à capuche.

On le voit depuis plusieurs années : La création asiatique ne cesse de croître, et il faudra vraisemblablement s’attendre à la présence de Sankuanz sur les prochains podiums parisiens.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here