Sosh Big Air 2016 – une première édition monumentale

Pour la première fois à Annecy, le Sosh Big Air avait lieu. Pour l’occasion, les meilleurs riders de la planète se sont déplacés en Haute-Savoie.

Entre vendredi et samedi, en plein centre-ville d’Annecy, une monstrueuse structure de 42m de haut et 120m de long a accueilli la crème des riders. Un tableau impressionnant proposé par le Sosh Big Air avec des Fabian Bosch, Henrik Harlaut, Jossi Wells, Vincent Gagnier ou encore Kevin Rolland.

« Les meilleurs sont là et sont venus à leurs frais ou grâce à leurs sponsors. Notre challenge était de faire venir ceux  qui ont marqué l’univers du Big Air cette année. Fabian Bosch gagne à Aspen, il est là. Henrik Harlaut gagne à Oslo, il est là. Vincent Gagnier l’emporte à Boston, il est également présent. » – Gaylord Pedretti, co-créateur de l’événement.

Sosh Big Air

Juste avant ses grosses performances durant le week-end, Fabian Bosch nous avait accordé une interview. Rappelons que le suisse, spécialiste du Big Air est tout de même médaille d’or des X Games d’Aspen 2016 en Big Air, mais également médaille d’argent aux X-Games d’Oslo 2016, en Big Air également.

Salut Fabian, ça te fait quoi de faire partie du premier Sosh Big Air ?
C’est super, d’autant plus que j’ai été invité. C’est un honneur pour moi de faire partie des riders sélectionnés. En plus je n’ai pas à faire les qualifications aujourd’hui (NDLR : vendredi), j’ai ma place pour les demi-finales garanties. En plus c’est une superbe ville avec un cadre magnifique donc je suis vraiment très content.

C’est l’intersaison pour toi, qu’est-ce qui t’a motivé à venir à ce tournoi d’exhibition ?
Il n’y a pas beaucoup d’événements comme ça durant l’été. Et puis c’est super de pouvoir retrouver les meilleurs sur une structure aussi impressionnante. C’est une très bonne chose pour notre sport. Grâce à l’event, on peut montrer à un public plus large ce que l’on fait.

« Tu prépares quoi pour samedi ?
Pour moi ce sera plutôt un entraînement. On a une liste de tricks à faire donc on verra. Je ne l’ai pas encore essayé en plus, donc je vais y aller tranquillement.

La structure est tout simplement la plus grande au monde, un peu d’appréhension ?
Ça à l’air pas mal franchement ! Je suis très impatient.

Tu as gagné beaucoup de choses au cours de ta jeune carrière, qu’est-ce qui te motive encore ?
J’ai toujours envie d’apprendre, apprendre des tricks et les montrer aux gens. Pour le moment je veux surtout me qualifier pour les JO dans deux ans et repartir avec une médaille.

Ensuite j’aimerai bien créer mon événement. J’ai aussi beaucoup envie de faire un film. Pour le moment, ça a été quelques publicités. Créer quelque chose à ma façon serait vraiment cool.

T’es dans un sport où le nombre de chutes et les blessures sont nombreuses, quelle a été la plus grosse épreuve que tu aies traversée ?
Alors c’était à un événement freestyle où je rêvais d’aller. Comme au Sosh Big Air, j’ai reçu des invitations. Ma famille et mes amis sont venus pour me soutenir lors de la compétition. Malheureusement je me suis craché lors de mes deux runs et j’ai fini genre dernier.

Tu fais comment pour rebondir après un échec de ce type, mentalement surtout ?
Je pense que chaque compétition est différente. Quand un événement est terminé, tu dois l’oublier pour te remettre en question et avancer. C’est la clé, car il y a tellement de paramètres différents que l’on ne peut pas contrôler. »

Le lendemain Fabian Bosch sortira l’artillerie lourde et terminera deuxième du Sosh Big Air. Pas mal pour une séance d’entraînement.

 sosh-big-air-2016

Pour continuer sur la compétition, c’est Henrik Harlaut qui l’a remportée devant notre Suisse préféré et l’américain Alex Hall. Harlaub qui faisait partie des favoris pour la victoire finale aura porté le mythique maillot des Detroit Red Wings. Le suédois est assurément un connaisseur de notre sport favori. De là à y voir un hommage à feu Mister Hockey…

Ainsi pendant deux jours ce sont 20 000 personnes qui auront profité du véritable spectacle proposé par les riders. De jour comme de nuit, l’événement nous aura offert de magnifiques images.

sosh-big-air-2016-detroit

Le Sosh Big Air, Un projet colossal

Gaylord Pedretti, Rafael Regazzoni et Aïssam Dabbaoui, les co-créateurs du Sosh Big Air, déjà à l’initiative du High Five Festival (créé il y a 6 ans), auront tout donné pour l’événement. Pour vous dire, ce sont les parents de Rafael qui faisaient à manger pour les bénévoles durant le chantier. On ne monte pas une structure de 42 mètres de haut et 300 tonnes à la main comme ça. À cela s’ajoutent pas moins de 360 tonnes de neige pour permettre aux riders de performer dans les meilleures conditions. Titanesque. Après avoir dévalé une pente de 45°, les riders font un saut de 20m de long pour une hauteur de 5m, tout ça dans le centre ville d’Annecy. Finalement, on parle d’une longueur de 120m pour la structure et de 160m pour la piste. La volonté était également de permettre à tous de pouvoir s’y rendre et pas juste pour les passionnés de ski. Pour aller au bout de cela, l’événement était totalement gratuit.

Si le choix d’avoir privilégié une structure en neige peut faire grincer les Duflot et Hulot de ce monde, Rafael souhaitait privilégier le confort des riders : « on ne fait pas venir le champion olympique pour sauter sur du plastique », nous disait-il en plaisantant. Forcément les associations écolo font la gueule, mais le Sosh Big Air est le seul à avoir fait un pré-bilan carbone et l’organisation à travailler au maximum pour réduire l’impact sur l’environnement.

Basés à Annecy, ils voulaient faire un événement chez eux, dans la « capitale des événements Outdoors ». Le samedi soir, Gaylord fera un petit clin d’œil à l’équipe en scandant à la foule : « on va montrer qu’on sait faire des gros événements à Annecy, montrez-leurs qu’on peut mettre le bordel : ICI C’EST ANNECY, ICI C’EST ANNECY ». De vous à moi, il paraît que Nasser a eu quelques suées en voyant le live sur L’Equipe TV. Ça reste entre nous bien entendu.

 sosh-big-air-2016De gauche à droite :Rafael Regazzoni, Aïssam Dabbaoui et Gaylord Pedretti.

À la base, les trois passionnés avaient pour projet de faire le Sosh Big Air sur le lac. Malgré le soutien du maire et de plusieurs élus, le conseil municipal en décidera autrement, direction Place des Romains. Au regard de la réussite de l’événement, le rendez-vous est pris pour l’an prochain.

Un grand merci à Elodie, Emilie et Sosh pour l’invitation !

Guillaume

Redacteur en Chef chez La Sueur
Écrit NBA, Football, NFL, MMA, sport en général et culture.
1 Discussion on “Sosh Big Air 2016 – une première édition monumentale”

Leave A Comment

Your email address will not be published.