Sundiata Gaines, le meilleur contrat de 10 jours de l’histoire de la NBA

Les fameux contrats de 10 jours en NBA, souvent utilisés pour combler le bout de banc, ils peuvent être salvateurs. Sundiata Gaines en est le parfait exemple.

Non sélectionné lors de la Draft 2008, Sundiata Gaines commence sa carrière professionnelle loin de la NBA. Il débute ainsi en Italie, au NGC Cantù. Après cette saison 2008/2009 italienne, il n’abandonne pas son rêve américain. Ainsi, il est sélectionné 15e tour de Draft en…D-League.

Il se fait une jolie place au sein de l’Idaho Stampede. Le 5 janvier 2010, il se voit enfin offrir sa chance en NBA en se voyant proposer un contrat de 10 jours par le Utah Jazz. Il sera utilisé avec parcimonie lors de sa première semaine.

Le jour de gloire viendra contre les Cleveland Cavaliers. À cette époque, la franchise de l’Ohio est au sommet de la ligue dans le sillage d’un LeBron James intenable. Les Cleveland Cavaliers se déplacent ainsi dans l’Utah le 14 janvier 2010. Le match est très serré et alors qu’il reste 3 secondes de jeu, les Cavs mènent 96-94. En 40 minutes de jeu, King James vient de poster 36 points (12 sur 20), 9 rebonds, 6 passes et 5 interceptions.

Sundiata Gaines récupère la balle à l’arrache, il reste alors 2.2 secondes de jeu et le rookie plantera le trois-points sur la tête d’Anthony Parker. Au buzzer, il permet au Jazz de s’imposer à la maison 97-96. Il s’agissait là du premier trois points de sa carrière.

Héros anonyme de Salt Lake City, Gaines se verra proposer un second contrat de 3 jours par Utah. Finalement, le 25 janvier 2010, il signait jusqu’à la fin de la saison avec la franchise. Il finira sa saison avec 32 matchs, 6.8 minutes de jeu, 3.3 points (46.3%), 1.2 passe de moyenne.

Photo By: NBA

Leave A Comment

Your email address will not be published.