UFC 162 – Anderson Silva vs. Chris Weidman

Lors l’UFC 162, Anderson Silva remettait une nouvelle fois sa ceinture Middleweight en jeu. Chris Weidman mettra fin au plus long règne de la catégorie.

Anderson Silva arrivait à cet UFC 162 avec l’étiquette d’ultra favori : 16 victoires de suite à l’UFC et 10 défenses victorieuses de sa ceinture Middleweight. Face à lui, un certain Chris Weidman. Pur produit de New York, The All American était invaincu à cette époque. Il sortait de 5 victoires consécutives pour ses débuts à l’UFC et venait même d’envoyer Muñoz dans les ténèbres avec un elbow perforant. Bref, le challenger pouvait créer la surprise.

Anderson Silva UFC 162Déjà lors de la pesée, Weidman ne s’était pas défilé lorsque Silva avait attaqué frontalement. La scène est certes ridicule, mais là où beaucoup auraient esquivé, The All American était resté droit dans ses bottes.

Pour tous les fans de la première heure, ce 6 juillet 2013 signifie assurément la fin d’une époque.

Silva passera les deux premières minutes du premier round le dos après un takedown de Weidman. L’américain pressera ensuite son adversaire contre la cage. Dominé, Silva n’en reste pas moins provocateur. Le champion baisse sa garde, main sur les hanches et laisse le challenger venir à lui. Il poursuit ces provocations jusqu’à la fin de la reprise. Une fois la cloche sonnée, il claque même la bise (véridique) à Weidman avec la petite tape amicale qui va bien. Durant la pause, le brésilien harangue le public et son adversaire : “Come On, Come On Man, Come on !”.

Toute la collection REEBOK COMBAT disponible ici !

Début du 2nd round, Anderson Silva fait du Silva : provocations, danse, bavardages, la recette habituelle pour faire craquer mentalement un adversaire concentré comme jamais. Après une tentative infructueuse de takedown, Silva lance même un « C’est tout ce que t’as » à son benjamin. Problème, Weidman reste droit dans ses bottes, toujours aussi déterminé.

Weidman essaye alors de faire parler son striking aux poings, Silva baisse sa garde. Pensant l’américain incapable de le toucher, The Spider esquive par trois fois. La quatrième est la bonne et un left hook de Weidman vient se loger dans la mâchoire du brésilien. Le champion est tombé.

Par excès de confiance, alors qu’il revenait dans le combat avec ses leg-kicks, Silva se sera piégé tout seul. Ce qui lui avait permis de devenir une légende aura finalement causé sa perte. Après un run exceptionnel de 16 victoires de suite et 10 défenses victorieuses successives, la légende subissait un brutal coup d’arrêt. Il y aura une revanche quelques mois plus tard lors de l’UFC 168, avec la même issue. À 38 ans, le corps d’Anderson Silva avait dit stop.

Photo By: ign.com, towleroad.com
4 Discussions on
“UFC 162 – Anderson Silva vs. Chris Weidman”

Leave A Comment

Your email address will not be published.