Tyron Woodley Kamaru Usman UFC 235

Contre Kamaru Usman à l’UFC 235, Tyron Woodley allait tenter de poursuivre son règne qui dure depuis plus de deux ans.

À la T-Mobile Arena, c’est bien Tyron Woodley qui frappait en premier. Sa droite était bien bloquée par Usman. Le Nigerian Nightmare répondait ensuite avec sa lutte. Emmenant le champion au sol il ne parvenait toutefois pas à faire des dommages. Woodley finissait par se relever et les deux hommes poursuivaient en lutte. C’est finalement T-Wood qui s’éloignait pour être à nouveau pressé contre la cage par Usman. Là encore, la lutte du Njigérian ne réalisait pas de dommages. Kamaru finissait le round comme il l’avait commencé : en maintenant une grosse pression sur le champion.

Pour le début du second round, le challenger coinçait encore son adversaire contre la cage. Il parvenait à enchaîner avec un gros takedown et surtout maintenait Woodley au sol ! En position dominante, Usman parvenait à placer quelques coudes. C’est toutefois à un travail de pression que nous assistions plus qu’à autre chose.

Tyron Woodley trouvait le crochet pour le début du troisième round. Ça n’empêchait pas Usman d’avancer et de maintenir le champion contre la cage. Après quelques dizaines de secondes sans activité probante, les deux hommes étaient replacés au centre par l’arbitre. Rebelote, Usman maintenait encore Woodley contre la cage, quelques sifflets apparaissaient ici et là. Replacés au centre par l’arbitre, les deux combattants échangeaient brièvement en striking. On se retrouvait alors encore dans la même situation. Cette fois, les sifflets étaient bien plus nombreux.

Quatrième round, si Usman repartait avec la même recette ; Woodley tentait la guillotine. En vain. Le champion se retrouvait même au sol suite à cette soumission manquée. L’arbitre renvoyait tout le monde debout, faute d’action. En clinch, Tyron Woodley plaçait quelques uppercuts. Kamaru Usman répondait aux poings et sonnait le champion ! À bout de force, T-Wood arrivait à s’en sortir.

Kamaru Usman s’offrait un très gros takedown au cinquième round. Une fois au sol, il ne parvenait pas encore à créer des dégâts. Qu’importe, à ce moment du combat, la gestion suffisait. Avec la manière, le Nigerian Nightmare s’offre donc le titre welterweight. Il devient le premier Africain champion UFC. Victoire par décision unanime 50-44, 50-44, 50-45 !

2 Commentaires

  1. J’y croyais pas. Je le pensais meilleur que ça en lutte. Il n’a même pas existé…
    Et Chaos qui a fait sa provoc a la fin du combat, ca a failli partir en cacahouète.
    Jon dop Jones arrive. Main event en live. Sur rmc4

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here