En 2016-2017, Russell Westbrook a écrit l’histoire de la NBA avec une saison faite de records individuels pour emmener son équipe jusqu’en playoffs.

En 81 matchs NBA disputés en 2016/2017, Russell Westbrook a tourné à 31.6 points (42.5%), 10.7 rebonds, 10.4 passes. En playoffs, lors de la série perdue contre les Houston Rockets, il a remis ça avec 37.4 points (38.8%), 11.6 rebonds et 10.8 passes par match. Royal pendant trois quarts temps, il aura bien souvent craqué lors de l’ultime période. Toutefois, il est difficile d’en vouloir à Russell, car s’il fait « perdre » son équipe, c’est aussi grâce à lui si OKC a joué les playoffs cette saison. De même, le Thunder est complètement dominé lorsque Westbrook n’est plus sur le terrain.

Au-delà de sa présence cruciale pour son équipe, Brodie a écrit l’histoire cette saison. Il est ainsi devenu le deuxième joueur avec Oscar Robertson (1961-1962) à tourner en triple double sur une saison. Le premier joueur à atteindre 42 triple double sur une saison. Avec 57 points, il détient le record du triple double le plus prolifique au scoring. Russ est également le seul joueur de l’histoire avec trois triple double à 50 points.

En playoffs, il est devenu le premier joueur à 150 points, 50 rebonds, 50 passes après 5 matchs dans une série. Avec son triple en une mi-temps lors du Game 4, il a réalisé le 10-10-10 le plus rapide de l’histoire en post-season. Nous venons ici de lister les exploits purement statistiques du phénomène, d’autres achèvements, comme le tir au buzzer contre les Nuggets sont exceptionnels, mais tout bonnement inquantifiables.

Tags NBA OKC

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  1. Victor Oladipo se fait humilier par un enfant de 12 ans

    […] avoir été le témoin privilégié des exploits de Russell Westbrook, il profite de l’intersaison. Lors d’un camp d’été organisé par ses soins, il est tombé […]

    Répondre
  2. Jason Kidd - le distributeur de caviars

    […] Car Kidd est un grand défenseur. Un très bon rebondeur d’abord, avec 6,5rbds de moyenne en carrière, un ratio plus qu’honorable pour un meneur, mais surtout un extraordinaire intercepteur, deuxième de tous les temps avec 2684 prises derrière John Stockton (encore lui !). Comme quoi, on n’est pas élu dans la All-Defensive First Team de la NBA 4 fois et la All-Defensive Second Team 5 fois par hasard. Avec 107 triple-double en carrière, Jason Kidd se place troisième de tous les temps derrière Magic et l’indéboulonnable Oscar Robertson (« Pari relevé ! » me glisse Russell Westbrook) […]

    Répondre