Quand Allen Iverson s’offrait le scalp des Lakers de Kobe et du Shaq

Finales NBA 2001, le rouleau compresseur de Los Angeles affronte les Philadelphia Sixers d’Allen Iverson. Au Staples Center, Iverson sortira sa plus belle partition.

Premières finales NBA pour Allen Iverson et les Sixers qui affrontent les grandissimes favoris de Los Angeles. Champions en titre et avec un duo Kobe Bryant / Shaquille O’Neal qui tourne à une énorme : 29.4 points, 7.3 rebonds (playoffs high) et 6.1 passes (playoffs high) et 30.4 points, 15.4 rebonds (playoffs high) et 3.2 passes.

Le premier match se joue dans un Staples Center plein à rabord. Les Sixers, qui ont sorti aux tours précédents les Toronto Raptors en 7 matchs puis les Milwaukee Bucks en 7 matchs affrontent des Lakers invaincus (!!!) en playoffs.

Iverson motivé comme jamais sera à 30 points en première mi-temps. Ses Sixers mèneront même de 15 points dans le troisième quart-temps. Dominant comme jamais, le Shaq sortira 18 points pour un comeback de fou dans le quart remporté par les Lakers 27-23. Dans le dernier quart, Tyronn Lue, certes humilié comme jamais limitera The Answer à 3 points, 3 passes et 2 interceptions. Le match ira en prolongations après deux tentatives manquées de Dikembe Mutombo et Eric Snow.

Les Lakers démarreront tambour battant avec 5 points d’affilée en prolongation, pas de l’avis d’Iverson. Les Sixers marqueront 13 des 15 derniers points du match, dont 7 à la suite pour le seul Iverson.

« Vous êtes à cinq points des Lakers en prolongations et tout le monde commence à se dire que c’est la fin. Ça nous a motivés » – Allen Iverson

Les Sixers l’emporteront au bout du suspense 107 à 101 sur le terrain des Lakers. Avec 48 points, 6 passes, 5 rebonds et 5 interceptions, le MVP de Philly aura été le grand bonhomme du match. Il fallait bien ça pour répondre aux 44 points et 20 rebonds du Shaq. Malheureusement pour lui, les Lakers remporteront les 4 matchs suivants (dont trois à Philadelphie) pour boucler la post-season sur un énorme 15-1 et un back-to-back. Trop seul, Iverson n’aura pas démérité avec 32.9 points (à 46%), 6.1 passes, 4.7 rebonds, 2.1 interceptions sur cette campagne de playoffs.

Guillaume

Redacteur en Chef chez La Sueur
Écrit NBA, Football, NFL, MMA, sport en général et culture.
Photo By: NBA

Leave A Comment

Your email address will not be published.