Billabong Pipe Masters – Pour conclure la saison 2016 en beauté

 

Pour la dernière étape de la saison, le champion du monde John John Florence tentera de briller sur le Billabong Pipe Masters chez lui à Hawaï.

Si John John Florence a déjà été sacré champion du monde avant l’heure, le Billabong Pipe Masters qui va conclure la saison 2016 de la WSL reste néanmoins intéressant à suivre. Preview de cette ultime étape du CT toujours aussi mythique.

John John Florence va-t-il copier Tyler Wright ?

Vainqueur du Maui Pro, alors qu’elle était déjà elle aussi sacrée championne du monde avant le début du contest, Tyler Wright a définitivement montré qu’elle était la patronne du World Tour. De son côté, bien qu’ayant déjà décroché la couronne mondiale, John John Florence n’aura pas autant dominé que son homologue féminine. Même si la concurrence est plus rude chez les hommes, l’hawaïen aura remporté deux étapes et réalisé 3 podiums, suffisant tout de même pour devancer Gabriel Médina avec plus de 11 000 points d’avance. Une victoire chez lui lors du Pipe Masters serait un accomplissement remarquable. Local de l’épreuve (comme beaucoup d’autres), John John n’a jamais remporté ce contest légendaire. En 2013, il avait échoué en finale face à Kelly Slater dans un heat mémorable qui s’est joué à 0.47 point d’écart. Un rêve qui pourrait devenir réalité et qui lui permettrait de décrocher en même temps la Vans Triple Crown, compétition qui regroupe les trois event majeur du North Shore : l’Hawaiian pro, la Vans World Cup et le Billabong Pipe Masters.

Avec une victoire lors de l’Hawaiian Pro, John John Florence devra absolument gagner à Pipeline s’il veut décrocher cette triple couronne. Dernier objectif de cette saison pour le prodige de 24 ans. Pour l’instant, c’est le portugais Frederic Morais qui est leader au classement général après une nouvelle finale lors de la Vans World Cup, remportée par Jordy Smith. Le surfeur sud-africain qui on rappelle avait déjà gagné le Hurley Pro en août dernier sur le spot de Lower Trestles en Californie a lui aussi l’opportunité de remporter la compétition. Actuellement troisième au classement général, Jordy Smith a toutes ses chances de shipper la deuxième place à Gabriel Medina. Si c’est le cas, le brésilien aura définitivement tout perdu en cette fin de saison.

hawaiian-Pro-John-John

Florès tentera de réaliser le coup de fin de saison

Grâce à son classement en WQS (le circuit qualificatif de la WSL), le français Jérémy Florès a définitivement sauvé sa place dans l’élite mondiale. Désormais libéré, il va tenter de remporter pour une seconde fois dans sa carrière le Billabong Pipe Masters. La première fois c’était en 2010 avec une victoire en finale contre l’australien Kieren Perrow. Auteur d’une saison très moyenne (la pire depuis ses débuts en professionnel), Jérémy Florès aura quand même réalisé l’exploit de battre en octobre dernier Gabriel Medina lors du troisième tour du Meo Rip Curl Pro Portugal. Très fort en fin d’année, il a ainsi toutes ses chances pour faire un gros coup sur le North Shore et montrer aux autres qu’il n’est pas fini.

jeremy-flores-pipeline

Rendez-vous donc dès jeudi pour le début de la waiting period qui devrait s’achever le 20 décembre prochain. Entre-temps et selon les conditions, l’Eddie Aiku pourrait également avoir lieu. Compétition légendaire de surf de gros, ce contest rend chaque année hommage à Eddie Aiku, figure mythique d’Hawaï et considéré comme l’un des plus grands surfeurs de tous les temps.

Et en bonus l’épisode sept de Twelve, la fabuleuse web série de John John Florence: 

Pierre-Andrea

Pierre-Andrea

Journaliste chez La Sueur
Ecrit sur la NHL, le surf, le running et la culture
Pierre-Andrea
Photo By: ESPN / World Surf League
1 Discussion on “Billabong Pipe Masters – Pour conclure la saison 2016 en beauté”

Leave A Comment

Your email address will not be published.