Le GM Bryan Colangelo n’est plus en poste au sein des Philadelphia Sixers. Sa femme était à l’origine des comptes Twitter.

Dans un article publié sur The Ringer, 5 comptes Twitter appartenant à Bryan Colangelo étaient identifiés. Problème : ces comptes critiquaient ouvertement des joueurs des Sixers et le coach Brett Brown… tout en faisant l’éloge du GM. Si Colangelo niait en bloc, certains détails étaient troublants. Finalement la décision est tombée aujourd’hui. Il n’est plus le GM de la franchise. « Notre enquête a révélé des preuves substantielles que M. Colangelo était la source d’informations sensibles, non publiques, liées au club contenues dans certains messages sur les comptes Twitter. Nous croyons que M. Colangelo a fait preuve de négligence en ne protégeant pas adéquatement les renseignements confidentiels et non publics sur la franchise dans ses communications avec des personnes extérieures à l’organisation des 76ers. » ont écrit les Sixers dans un communiqué.

C’est bien la femme de Bryan Colangelo qui était derrière tout ça. Selon Chris Mannix, elle a avoué la création et l’utilisation des comptes lors de l’enquête interne. Les Sixers notent aussi que la femme de Colangelo a tenté d’entraver la procédure : « notre enquête a été limitée et entravée par certaines mesures prises par Mme Bottini, y compris sa décision de supprimer le contenu de son iPhone en exécutant une réinitialisation de l’appareil avant de le remettre pour examen complet. »

Enfin et c’est sans doute le pire, Jerry Colangelo, le père de Bryan, a tenté de sauver son fils. Pour cela, celui qui avait supervisé les opérations basket-ball des Sixers juste avant l’arrivée de la progéniture a menacé la franchise. Selon Kyle Neubeck de Philly Voice : « Jerry Colangelo a tenté d’intervenir au nom de Bryan, menaçant d’interférer avec les relations du club autour de la ligue. »

Partager cet article

Tags Sixers

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *