Courir le matin – Le réveil des braves

On se pose souvent la question de savoir quand faire sa session running. On vous le dit mieux vaut courir dès potron-minet.

On vous présente une liste non exhaustive des bienfaits et autres conseils pour les courses matinales :

Si vous prenez un repas riche en glucides la veille, l’avantage principal est que vous allez pouvoir courir à jeun (à ne pas trop répéter dans la semaine). Durant l’effort votre organisme va donc puiser au plus profond de vous et donc de vos graisses. Le corps va bouffer les glycogènes et puiser l’énergie dont il a besoin dans votre fat, le top en somme.  N’allez tout de même jusqu’à vous retrouver en hypoglycémie qui pourrait vous être fatal. Surtout buvez bien (de l’eau, cela va de soi) avant, pendant et après (!!!) et c’est parti pour le run du matin.

Une fois sorti de chez vous, allez-y crescendo. Certes le corps est reposé, mais il ne faut pas le brusquer. Un bon échauffement de 15 minutes vous permettra d’atteindre des performances optimales. Le corps étant plutôt froid, les muscles sont raides et pour ne pas risquer une blessure, il est important de les réveiller en douceur. Les sensations sont extras et si vous assistez, en privilégié, au réveil de la nature.

Quel plaisir également de pouvoir profiter de la ville ou de la campagne en étant seul. C’est idéal pour faire le vide. Imaginez-vous sur nos meilleurs spots parisiens pour courir, en mode quasi privatisés ? Combien de fois, avez eu l’impression d’être au milieu d’un troupeau de runners en courant à 18h ? A 6h, vous avez le bitume pour terrain de jeu. Rien qu’à vous, profitez-en. Après la séance, vous vous sentirez très bien pour attaquer la journée. Cela vous permettra de surfer un temps sur votre vague positive du running. Tout le contraire d’une séance nocturne pour laquelle il faudra trouver la motivation, après une looooooongue journée. En plus, une fois que le run est passé, on embraye sur le reste, plus de problème pour se demander quand caser sa séance de sport. On peut d’ailleurs appliquer cela à la muscu et au crossfit.

En somme, courir le matin présent beaucoup davantage dont celui, non-négligeable, de ne pas empiéter sur l’emploi du temps de la journée. En plus, ça vous forcera à vous coucher tôt et donc nécessairement à dormir plus (ou suffisamment).

Ma playlist est prête, je vous laisse mon réveil sonne à 5.00 demain matin 😉

Guillaume

Redacteur en Chef chez La Sueur
Écrit NBA, Football, NFL, MMA, sport en général et culture.
Photo By: inc.com
2 Discussions on
“Courir le matin – Le réveil des braves”

Leave A Comment

Your email address will not be published.