Juste la Fin du Monde – casting 5 étoiles pour un très bon Dolan

Le réalisateur de Mommy, Xavier Dolan est de retour avec Juste la Fin du Monde, adaptation de la pièce de Jean-Luc Lagarce et Grand Prix au dernier Festival de Cannes.

Deux ans après le choc Mommy, Xavier Dolan est de retour pour son sixième long-métrage intitulé Juste la Fin du Monde, Grand Prix au dernier Festival de Cannes. Une adaptation de la pièce éponyme de Jean-Luc Lagarce avec au casting : Gaspard Ulliel, Nathalie Baye, Vincent Cassel, Marion Cotillard et Léa Seydoux.

Casting 5 étoiles

Prodige du cinéma, le québécois Xavier Dolan a à 25 ans à peu près tout connu. Au sommet après le chef-d’œuvre de Mommy sorti en 2014, le réalisateur a désormais les yeux du monde entier rivés sur lui. Avant de goûter aux joies (ou pas) d’Hollywood, Dolan s’est attaqué à l’un des metteurs en scène contemporains les plus joués en France : Jean Luc Lagarce. Juste la Fin du Monde est l’un des textes les plus connus de Lagarce et en partie autobiographique (il meurt en 1995 à 38 ans des suites du Sida).

Pièce puissante, Juste la Fin du Monde met en scène le retour au foyer de Louis qui revient voir sa famille après 12 ans d’absence pour leur annoncer qu’il va mourir prochainement. Pour cette adaptation de cette pièce qui s’inscrit parfaitement dans l’œuvre du réalisateur, Xavier Dolan s’est entouré d’un casting hors-norme. Une première pour lui avec excusez du peu : Gaspard Ulliel dans le rôle de Louis, Vincent Cassel dans le rôle d’Antoine (le frère), Marion Cotillard dans celui de la femme d’Antoine, Léa Seydoux pour incarner la petite sœur et Nathalie Baye (déjà vue dans Laurence Anyways) pour le rôle de la mère – toujours très important chez Dolan. Juste la Fin du Monde se présente mine de rien comme un défi assez costaud pour Dolan, qui a dû gérer cette pléiade de stars.

Huis clos famillial

N’y allons pas par quatre chemins : Juste la Fin du Monde n’est pas celui qui surpassera Mommy (voir quelques uns de ses précédents films), mais il n’en reste pas moins réussi.

Proposant une mise en scène plus classique (qui se justifie par le fait que ce soit une adaptation théâtrale), on a droit à des cadrages resserrés et des plans fixes. On ne retrouve donc pas les envolées cinématographiques auxquels on a été habitué depuis Les Amours Imaginaires. Mais on a envie de dire : « peu importe », car le scénario apporte à lui seul la puissance émotionnelle qu’on retrouve chez Xavier Dolan. Juste la Fin du Monde peut ainsi se présenter comme un huis clos familial avec en fil rouge le moment où Louis (Gaspard Ulliel) va annoncer sa maladie à ses proches. Dans un univers où Canada et France se mélangent, c’est une tragédie sur la famille et sur les relations fraternelles qui se joue devant nos yeux. Bien qu’écrite en 1990, cette pièce fait toujours écho au monde actuel.

Le réalisateur s’est tout de même permis d’apporter quelques (grandes) modifications au texte original notamment sur la fin (vraiment différente). Un choix qui pourra surprendre (et décevoir) les amateurs de Lagarce et qui peut aussi mettre en évidence un certain sentiment de supériorité de la part de Xavier Dolan qui est certes un cinéaste, mais qui peut agacer à certains moments.

Du côté des acteurs, c’est finalement le moins connu des cinq qui délivre la meilleure prestation. Après son interprétation magistrale d’Yves Saint-Laurent chez Bertrand Bonello, Gaspard Ulliel est une nouvelle fois impeccable dans le rôle du fils prodige, mais malade. Un personnage qui possède beaucoup de ressemblances avec celui du célèbre couturier. Nathalie Baye est quant à elle renversante. Après Préjudice sorti en début d’année, l’actrice française semble s’habituer aux huis clos de ce type. Pour Cassel, Cotillard et Seydoux, il n’y a rien à dire, bien que le premier prenne trop de place par rapport aux autres.

Critique Juste la Fin du Monde - casting 5 étoiles pour un bon Xavier Dolan

Juste la Fin du Monde n’est donc pas aussi fort que Mommy, mais il n’en reste pas moins très bon. Un film qui confirme (s’il y avait encore besoin) tout le talent de Xavier Dolan. Le tout est porté par un casting remarquable. Après nous avoir fait écouter en boucle Céline Dion, ce sera avec ce nouveau film au tour d’O-Zone de revenir dans votre playlist.

Juste la Fin du Monde (CAN, 1h37)
Réalisé par Xavier Dolan
Avec Gaspard Ulliel, Nathalie Baye, Vincent Cassel, Marion Cotillard et Léa Seydoux

Pierre-Andrea

Pierre-Andrea

Journaliste chez La Sueur
Ecrit sur la NHL, le surf, le running et la culture
Pierre-Andrea
Photo By: Diaphana distribution
4 Discussions on
“Juste la Fin du Monde – casting 5 étoiles pour un très bon Dolan”

Leave A Comment

Your email address will not be published.