Sortez votre casque voici les meilleurs destructeurs de NHL

A moins d’un mois du début de la NHL, on vous présente les plus gros destructeurs de la Ligue.

La charge au hockey est ce que le plaquage est au rugby. Si les combats se font de plus en plus rares en NHL, les mises en échec (boîtes dans le milieu, hit en anglais) sont toujours aussi fréquentes et spectaculaires. Un compartiment de jeu ultra important qui possède son lot de spécialistes. À un bon mois de la reprise de la saison régulière, on vous présente les meilleurs destructeurs de la Ligue Nationale actuellement.

Matt Martin – Toronto Maple Leafs

Avec 365 tampons cette saison, Matt Martin est le meilleur dans ce secteur de jeu. 1m90 pour 98 kg, l’ailier canadien de 27 ans dispose de solides atouts pour aller détruire ses adversaires contre la bande. Associé notamment à Cal Clutterbuck et Casey Cizikas, Martin faisait partie de la meilleure 4e ligne de la NHL. Un bloc de destructeurs qui a largement contribué aux succès des Islanders cette saison. Au total cette ligne a distribué 811 boites en 2015/16. À la reprise, Matt Martin abordera le chandail des Maples Leafs. Agent libre, il a signé cet été un contrat de 4 ans d’une valeur de 10 millions de $ avec la franchise de l’Ontario.

Radko Gudas – Philadelphia Flyers

Quand on est capable de marquer un but du milieu de terrain, on a la puissance suffisante pour démolir son adversaire sans trop de problèmes. Défenseur très imposant, le tchèque Radko Gudas aura envoyé valdinguer les joueurs d’en face plus de 300 fois cette saison. Bien qu’il ne soit pas forcement une armoire à glace (1m83 pour 93 kg), le tchèque reste très rugueux dans son jeu. En témoigne les 116 minutes de pénalités qu’il a écopé en 2015/16. À 26 ans, Gudas sait que sa place dans le 6 arrière des Flyers passe par une agressivité de tous les instants.

Cal Clutterbuck – New York Islanders

Clutterbuck veut dire en anglais le cri du cerf. Un nom à faire peur qui colle plutôt bien au tempérament de l’attaquant des Islanders. Comme écrit plus haut Cal Clutterbuck était intégré à la meilleure 4e ligne du circuit. Avec 288 charges distribuées, l’ailier canadien est un joueur qui se donne à 150 % à chaque fois qu’il est présent sur la glace. Il devrait faire encore le bonheur de la franchise basée à Brooklyn l’an prochain.

Leo Komarov – Toronto Maple Leafs

Le finlandais a mis un certain temps à s’imposer en NHL (il est même revenu en KHL en 2013) mais depuis 2 saisons il est plus que jamais un élément important des Leafs. Très solide avec ses 96 kg, Leo Komarov est l’un de ces attaquants qui n’hésite pas à aller au charbon pour récupérer le palet. Efficace grâce à ses 283 charges, le finlandais sait également scorer. Il a en effet inscrit 36 points en 67 matchs réguliers en 2015/16. Ces excellentes performances lui ont valu d’être sélectionné lors du dernier All Star Game (il y avait pas non plus grand monde pour le concurrencer dans son équipe). Si Komarov est associé à Martin l’an prochain, on risque d’avoir un duo qui va détruire plus d’un adversaire.

Chris Kunitz – Pittsburgh Penguins

Derièrre Crosby, Malkin et Kassel, Chris Kunitz est l’un des atouts majeurs de l’offensive des Pittsburgh Penguins champions en juin dernier. Très vif et patinant sans relâche, Kunitz s’est forgé une solide réputation de travailleur dans la ligue. Associé généralement à Sidney Crosby, il est le parfait complément de la superstar des Pens. Parfois borderline, il n’en reste pas pour autant un très bon joueur sélectionné avec le Canada lors des Jeux olympiques de Sotchi. La saison dernière, il a inscrit 40 points en 80 parties et distribué 264 mises en échec.

Alexei Emelin – Montréal Canadiens

Très critiqué (à juste raison) pour son niveau de jeu très aléatoire de match en match, Alexei Emelin compte tout de même parmi les bons distributeurs de tampons. 256 charges données en 2015/16 dont quelques-unes qui ont fait très mal. On retient notamment celle sur Matt Calvert et sur Paul Stasny cette saison. Le défenseur russe est devenu l’un des spécialistes dans les mises en échec spectaculaire. Une qualité qui ne masque malheureusement pas son niveau de jeu bien moyen. Sélectionné avec la Russie, on espère qu’il sera un peu meilleur à la Coupe du monde en septembre.

Alex Ovechkin – Washington Capitals

Meilleur buteur de la saison avec 50 unités inscrites cette saison, Alex Ovechkin est également un joueur très physique. Depuis l’arrivée de Barry Trotz sur le banc des Washington Capitals, Ovechkin est beaucoup plus défensif qu’auparavant. Grâce à ses 108 kg, Ovi peut ainsi envoyer valdinguer sans trop de problèmes les joueurs d’en face. Le capitaine des Caps a administré 225 charges la saison passée.

Shea Weber – Montréal Canadiens

Nouvelle grosse recrue du Canadien de Montréal. Shea Weber a en plus d’avoir un solide shoot, des épaules capables de faire voler les attaquants qui tenteraient de passer la bleue. Même s’il en distribue moins que les joueurs cités plus haut (163 en 2015/16), les mises en échec de Weber sont d’une puissance sans limites. Très complet, l’international canadien va jouer gros l’an prochain. N’oublions pas qu’il fut échangé contre la superstar P.K Subban en juin, soit l’un des trades majeurs de ces 10 dernières années.

Pierre-Andrea

Pierre-Andrea

Journaliste chez La Sueur
Ecrit sur la NHL, le surf, le running et la culture
Pierre-Andrea
Photo By: lighthousehockey
1 Discussion on “Sortez votre casque voici les meilleurs destructeurs de NHL”

Leave A Comment

Your email address will not be published.