tyle="text-align: justify;">Après avoir une nouvelle fois remportée Roland-Garros contre Roger Federer en 2008, Rafael Nadal retrouvait le numéro 1 à Wimbledon.

Dans une finale des plus classiques entre Rafael Nadal et Roger Federer, celle de Wimbledon 2008 reste sans doute la plus iconique. Dans le cadre magnifique du All-England Club, les deux champions au sommet se retrouvent avec deux gros gâteaux en jeu :

  • Le trophée
  • La place de numéro 1 mondial

Avant la finale, Roger Federer est l’incontestable propriétaire de Wimbledon. À cette époque, c’est Roland pour Nadal et Wimbledon pour le Suisse.  Quintuple tenant du titre, Federer a fait du gazon londonien son jardin. Toutefois, sa mémorable trempe contre Nadal à Roland Garros (1-6, 3-6, 0-6) interroge.

Tranquillement, les deux mastodontes arrivent en Finale sans avoir concédé le moindre set. C’est certain, Rafael Nadal est encore plus fort que l’année précédente. À 22 ans, le Majorquin fait peur pour la troisième consécutive contre Federer à Londres.

Le 6 juillet 2008, les deux légendes vont offrir un spectacle unique à tous les amateurs dans le monde. Un véritable combat de 4h48 entre deux champions qui ne voulait absolument rien lâcher. Après 35 minutes de retard, la finale pouvait enfin commencer. Rafael Nadal remportait les deux premiers sets 6-4, 6-4 et semblait filer vers la victoire. Une interruption de 80 minutes permettra à Federer de revenir plus fort. Il remportera ainsi les deux sets suivants 7-6, 7-6. Dans l’immense tie-break du quatrième set, le Suisse sauvera deux balles de match pour arracher une cinquième manche.

Dans le cinquième, les deux champions sont toujours sur leur ahurissant nuage du 4e. Ainsi à 7 partout, Nadal réussit le break. Malgré une nouvelle balle de match sauvée, Federer finira par s’incliner 9-7. Avec ce titre, l’espagnol devenait le premier homme de puis Borg et le troisième dans l’histoire du tennis à réaliser le doublé Roland-Garros/Wimbledon.

« Ce n’est pas à moi de juger si c’est le meilleur match. Cela a été une dure bataille, âpre. On a joué serré jusqu’au bout. Mais il faut un vainqueur et un perdant. Il n’y a pas de match nul. » – Roger Federer

En 2009, Roger Federer réussira à son tour le doublé Paris-Londres et reprendra la place de numéro 1 à Rafael Nadal. Le taureau de Manacor insistera impuissant au sacre du Suisse à Wimbledon pour cause de blessure au genou.

Partager cet article

Tags Tennis

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  1. La Demi-Finale titanesque de l’Open d’Australie entre Nadal et Verdasco

    […] Ainsi, après avoir été en quart en 2007, puis en demie en 2008, Nadal poursuivait sa progression en atteignant la Finale. Contre Roger Federer, l’Espagnol nous offrira un nouveau match dantesque. Souvenez-vous, nous vous en avions parlé ici. […]

    Répondre
  2. L’Open d’Australie dévoile un film de 18 minutes sur le renaissance Federer et Nadal

    […] se retrouvaient en Finale d’un majeur. Si le duel n’a pas accouché d’un classique comme à Wimbledon 2008 ou Melbourne 2009, il a réservé quelques grands moments de bravoure. Des échanges de titans […]

    Répondre