Et si: 9 juillet 2006, la France gagne sa deuxième Coupe du Monde

 

Avec ET SI, La Sueur revisite l’histoire, aujourd’hui la Finale de la Coupe du Monde 2006

Ce 9 juillet 2006, le stade Olympique de Berlin, là où Jesse Owens a résisté à l’oppression nazie, se prépare à vivre une nouvelle page d’histoire: la finale de la Coupe du Monde de football 2006. Des coupes du monde, il y en aura encore, ce n’est que la 18ème, mais des finales avec d’un côté Zidane, Barthez, Henry, de l’autre Cannavaro, Pirlo, Buffon, il n’y en aura plus.

Pour Zinedine, ce soir, c’est la fin. La fin d’une carrière de footballeur hors norme commencée à Cannes dans les années 1990. La fin d’une aventure qui l’aura menée au statut d’idole pour toute une génération, pour tout un pays. Après une coupe du monde 2002, et une coupe d’Europe 2004 ratées, il sait qu’il doit soigner sa sortie. Son but contre l’Espagne en huitièmes de finale, sa passe décisive contre le Brésil – sa première pour « Titi » Henry -, son penalty en demi-finale pourrait d’ores et déjà lui permettre de se dire que le travail est fait. Mais qui se souviendra de tout ça si la France perd ce soir ?

France contre Italie, ce n’est pas un match comme les autres. Les Italiens seront revanchards après la finale perdue de la coupe d’Europe 2000. D’ailleurs, à l’entrée des 22 acteurs de la soirée sur la pelouse, la tension est palpable. Les déhanchés de la chanteuse Shakira n’auront rien changé. Place aux hymnes, le stade reprend en cœur l’hymne italien, avant de chanter la Marseillaise. Les visages sont crispés, concentrés, prêts à en découdre. Elizondo donne le coup d’envoi de cette rencontre déjà historique.

Dès le départ, les contacts sont rugueux, les fautes se multiplient. Dès la 6ème minute, Florent Malouda rentre dans la surface de réparation, entame un dribble… se place sur son bon pied… Marco Materazzi vient le faucher par-derrière. PENALTY ! Un premier tournant dans ce match qui s’annonce fou. La France a la possibilité de prendre l’avantage. Évidemment, c’est ZZ qui va prendre la responsabilité de tenter ce penalty. Quelques pas d’élan, il s’élance… BUT !! D’une magnifique panenka qui vient rebondir sur l’intérieur de la barre transversale avant de rentrer dans les cages. 1-0 pour la France ! Un penalty magnifique, quelle classe.

Zidane penalty Coupe du Monde 2006

Les italiens engagent. C’est reparti.

18ème minute. Corner côté droit pour les italiens, qui vient récompenser une jolie période de domination. Marco Materazzi s’élève, reprend le ballon de la tête. BUT pour l’Italie. La finale est relancée. 1-1 : quel match…

La suite du match est disputée, le jeu est saccadé, la formation italienne impose un rythme soutenu. L’arbitre délivre les français en sifflant la mi-temps. Quelques minutes avant, Luca Toni avait trouvé la transversale sur une tête puissante. C’est irrespirable. Dans 45min, une équipe sera désignée championne du monde… La deuxième période ne verra pas trembler les filets. Place aux prolongations ! Les jambes commencent à être lourdes. La fatigue gagne les joueurs. Il va falloir rester concentré malgré la fatigue, la pression et l’enjeu du match. Le rythme n’est plus le même, les Bleus semblent avoir repris le dessus sur leur adversaire.

103ème minute : Sagnol dépose sur la tête de Zidane, placé aux 8m. D’une tête surpuissante sous la barre, Zidane marque un second but dans ce match. Buffon est battu, à genoux, presque résigné face à Zizou. 4ème but en finale de coupe du monde pour cet extraterrestre, ce génie. 2-1. Après tout, cette finale aurait-elle pu se dérouler différemment ?

Zidane Coupe du Monde 2006

Plus que 17 minutes, et la France pourra coudre sur son maillot une seconde étoile. La France défend bien. Ce but leur a donné un second souffle. 2 min de temps additionnel.
10, 9, 8, 7… Vieira dégage loin devant ! L’arbitre met le sifflet à sa bouche, il siffle. Ça y est la France est championne du monde pour la seconde fois de son histoire, en battant l’Italie.

Zidane était une légende, mais est devenu ce soir une idole, un dieu vivant. 4 buts en finale de coupe du monde. Personne n’a fait mieux, et croyez-moi personne ne le fera. L’été 2006 sera chaud, les français ont le sourire grâce à un match dont tout le monde se souviendra longtemps. Le genre de match qu’on racontera aux prochaines générations.

Après avoir vu ça, on peut mourir tranquille, enfin le plus tard possible, mais on peut, on peut !

By Maxime

Photo By: lenouveaucenacle.fr, francefootball.fr, 20minutes.fr
5 Discussions on
“Et si: 9 juillet 2006, la France gagne sa deuxième Coupe du Monde”

Leave A Comment

Your email address will not be published.