Au nom de la lose

Edition spéciale cette semaine, consacrée au marketing sportif

Alors que les Warriors ont battu le record All Time de saison régulière, je vois fleurir un peu partout sur les réseaux des t-shirts/casquettes/goodies 73-9. Et ce depuis le lendemain de l’ultime victoire des Warriors face aux Grizzlies. Ce qui m’a amené à me poser une question, voire même à faire des recherches. Cette semaine je vous propose donc un article un peu plus général que simplement de la NBA, puisque ça touche tous les sports US et le sport professionnel en général, mais je trouvais toute cette histoire vraiment intéressante et vous me connaissez je suis grand et bon j’avais envie de partager ça avec vous. Pour cette fois Garbage Time ne sera pas votre dose de NBA, mais votre dose de… culture sport allez, ça sonne bien. Voyage au coeur du marketing sportif.

Revenons-en à nos moutons, le postulat de départ est simple : l’euphorie d’une victoire ne dure qu’un temps. Forcément, vous n’allez pas continuer de célébrer la victoire finale de votre équipe, ou un record, ou je ne sais quoi deux ou trois semaines après l’évènement. Pour les marques et les franchises, il est donc impératif d’être super réactif afin de maximiser les gains. Il faut que le lendemain voire le soir même les articles célébrant la victoire soient disponibles, et que les fans puissent se les procurer. Et entre nous soi dit c’est toujours quand ton équipe vient de remporter le SuperBowl ou quoi que ce soit d’autre que tu te sens redevable pour tout le bonheur qu’ils t’ont apporté et que ça te gêne pas de dépenser des sous dans la boutique. Et ça même si t’as pas une tête à casquette par exemple #TrueStory.

 

On se souvient ainsi de la douleur de la défaite en finale de la coupe du monde 2006 de football face à l’Italie et pourtant les maillots Adidas avec les deux étoiles étaient prêts. Il suffit d’un coup de boule de Zizou pour enrayer la formidable machine de marketing sportif qui allait se mettre en place du côté de Herzogenaurach, Ce sera finalement Puma qui jubilera, proposant ainsi le maillot de la Squadra avec les 4 étoiles, synonyme de 4 victoires en Coupe de Monde à tous les supporters de la planète.

 

Vous comprenez donc aisément que tous ces articles célébrant une hypothétique victoire sont produits en masse avant l’évènement en question. Ça fait une semaine que des t-shirts 73-9 sont déjà produits et dans les stocks. Une semaine avant le Superbowl des milliers de goodies à l’effigie d’une victoire des Panthers étaient déjà prêts. Même dans le football, rappelez-vous le soir de la victoire du premier titre parisien en Ligue 1 sous l’ère qatarie, le soir même les joueurs arboraient les t-shirts « Parisiens et champions » qui étaient disponibles dès le lendemain sur le psg store. La question est simple, et si l’hypothétique victoire ne vient jamais, qu’est-ce qu’on fait de tout ça ?

En menant mes recherches, je me suis rendu compte que pendant un long moment les marques détruisaient simplement les marchandises, en récupérant ce qui était récupérable pour les recycler et en faire d’autres articles. D’ailleurs peut-être que sur un de vos t-shirts il y a du coton qui provient d’un t-shirt « San Antonio Spurs – Back To Back » qui n’a jamais vu le jour (et qui apparemment ne le verra jamais). Ce que je trouvais être une aberration, autant de production gaspillée à cause d’un mauvais pronostic, autant d’argent perdu ça me semblait louche.

Miami-Heat-2014-NBA Champion

Oui, mais ça c’était avant l’arrivée de WorldVision et plus tard de Good360 des associations/projets humanitaires qui récoltaient tous les items invendables pour les redistribuer dans des zones sinistrées. Génial n’est-ce pas ? Ne vous étonnez donc pas si au cours d’un voyage vous voyez quelqu’un arborait fièrement un t-shirt MIAMI HEAT 2014 Champ, non ça n’a jamais existé, LeBron a bien perdu cette finale n’en doutait jamais. C’est juste que certains avaient jugé judicieux de pronostiquer une victoire du Heat et donc de produire ces t-shirts en masse. Comme quoi parfois avec un peu de culture basketball on peut éviter quelques erreurs de marketing sportif.

By La Berkane

Photo By: news.sportslogos.net
1 Discussion on “Au nom de la lose”

Leave A Comment

Your email address will not be published.