Pas de JO pour Huet et l’équipe de France

Fin du rêve olympique pour l’équipe de France de hockey qui a perdu ce dimanche face à la Norvège lors du match décisif de ce TQO (2-1). Les bleus vont ainsi raté les JO pour une quatrième fois d’affilée.

C’était sans doute le week-end le plus crucial pour le hockey français avec ce TQO qui se déroulait en Norvège. Malheureusement, l’équipe de France a chuté dans les derniers instants (2-1) face aux hôtes du tournoi et grands favoris au seul et unique billet pour les JO d’hiver qui se tiendront à Pyeongchang en Corée.

Une véritable guerre

En ce dimanche après-midi, la patinoire d’Oslo s’est transformée en un véritable champ de bataille avec des français et norvégiens qui avaient vraiment envie d’en découdre et d’aller chercher leur billet pour la Corée du Sud. Un combat en 3 rounds qui a commencé dès le premier tiers avec des charges très dures portées par les deux camps, mais aussi quelques escarmouches histoire de montrer qu’aucun des protagonistes ne se laissera marcher sur les patins. 0-0, mais un bon début de match pour les français avec de bonnes occasions et une grosse intensité.

Durant le deuxième tiers, le jeu va un peu plus se décanter. Les bleus ouvriront la marque grâce à un magnifique jeu de Yorick Treille. Un avantage qui ne durera pas longtemps puisque Mats Zuccarello – le joueur des New York Rangers – profite d’une rare bévue de la défense française pour venir égaliser. Une période très tendue où les mots doux continuent à être distribués, le tout accompagné de mises en échec solides.

Le troisième et dernier tiers est très fermé. Peu de chances de marquer de part et d’autre et une légère domination norvégienne rapidement contenue par les bleus. Un score de 1-1 qui tiendra jusqu’à la 17e minute, moment où la Norvège décide d’éteindre définitivement les espoirs de l’équipe de France. En supériorité numérique les norvégiens inscriront le but de décisif sur un cafouillage devant la cage de Cristobal Huet qui n’arrivera pas à contrôler la rondelle. Un but pour le moins très contestable compte tenu de l’agressivité de Mattias Nørstebø dans le slot.

Les deux dernières minutes n’y feront malheureusement rien et c’est les coéquipiers de Patrick Thoresen qui iront aux prochains JO d’hiver grâce à cette victoire 2-1 contre les tricolores.

Début de tournoi compliqué avant de trouver la voie

Un tournoi qui avait commencé de la plus difficile des manières avec une victoire 2-1 contre l’Italie en prolongation. Un match très compliqué avec une Squadra Azzure qui aura joué la trappe tout au long de la rencontre. Côté français, en plus du jeu peu évident des italiens, les nombreux déchets dans les passes et une défense peu compacte n’avaient pas amélioré les choses. Heureusement Stéphane Da Costa a rapidement tué le game en overtime au bout de 27 secondes grâce à un slap surpuissant en pleine lucarne.

Le lendemain, c’est un tout autre visage montré de la part de la France face au Kazakhstan. Solide et très bien en place les joueurs du sélectionneur Dave Henderson ont fait le job pour s’imposer 4-1. Deux buts de Damien Fleury, un de Sacha Treille et un du bizut Floran Douay (l’avenir de cette équipe de France qui devrait faire des ravages dans les années à venir) ont permis aux bleus d’aller chercher le match décisif. Un match parfait et sûrement l’un des meilleurs depuis 2 ans de la part des français. Mention spéciale dans cette rencontre à la défense impeccable à l’image d’Antonin Manavian qui a démontré toute sa puissance physique en démolissant les offensives Kazakh.

Pas de participation aux JO depuis 2002

C’est encore une fois raté pour les bleus qui ne goûteront pas à aux festivités olympiques en 2018. Un nouvel échec qui fait un peu tache dans une saison capitale pour le hockey français. Désormais, il faut rapidement penser à l’avenir avec les mondiaux qui se tiendront en 2017 à Paris. Ce sera la dernière compétition internationale pour des tricolores emblématiques tels que Cristobal Huet et le capitaine Laurent Meunier.

Quant à Pierre-Edouard Bellemare, il va se tourner très vite vers un autre tournoi d’envergure la Coupe du Monde qui se teindra à Toronto à partir du 17 septembre. Le français des Philadelphia Flyers fait en effet partie de la Team Europe, réunissant les meilleurs joueurs du continent hors suédois, finlandais, russes et tchèques. Un grand moment de hockey en perspective.

Pierre-Andrea

Pierre-Andrea

Journaliste chez La Sueur
Ecrit sur la NHL, le surf, le running et la culture
Pierre-Andrea
Photo By: IIHF
1 Discussion on “Pas de JO pour Huet et l’équipe de France”

Leave A Comment

Your email address will not be published.