Coupe du Monde : Bellemare va se consoler avec la Team Europe

A quelques jours de la Coupe du Monde, preview de la Team Europe avec l’attaquant français Pierre-Edouard Bellemare ainsi que celle de la Team North America.

Après la cruelle défaite contre la Norvège lors du TQO dimanche dernier, c’est un nouveau défi qui attend Pierre-Edouard Bellemare. Le français des Philadelphia Flyers fait partie de la Team Europe. Une équipe all-star qui aura tout de même forte à faire dans cette Coupe du Monde avec le Canada et les USA dans le même groupe.

Pi-Ed en compagnie de Kopitar, Hossa et Tatar en attaque.

Surprise en juin dernier. Alors qu’on attendait plus à voir Antoine Roussel être retenu au sein de la Team Europe, c’est finalement Pierre-Edouard Bellemare, attaquant des Philadephia Flyers qui sera le seul représentant français. Cette équipe européenne est l’une des attractions de cette Coupe Du Monde. La NHL a en effet créé de toute pièce une sélection réunissant les meilleurs joueurs du vieux continent de la Ligue hors Finlande, République-Tchèque, Russie et Suède (qui auront leur propre team).

Choisi notamment pour ses qualités défensives, Bellemare rejoint la Team Europe dans l’optique de jouer sur la quatrième ligne. Il devrait être précieux lors des phases d’infériorité numérique et au cours des mises en jeu. L’an dernier il avait inscrit 12 points (6 buts et 6 assistances) en 81 rencontres.

Une attaque qui comptera de nombreux poids lourds avec entre autres la superstar (et nouveau capitaine) des Los Angeles Kings Anze Kopitar. Le slovène qui est tout simplement l’un des meilleurs centres de la NHL a totalisé 74 points en 82 matchs. Il devrait être associé sur le premier trio aux slovaques Marian Hossa (Chicago Blackhawks) et Tomas Tatar (Détroit Red Wings). Egalement attaquant de L.A, Marian Gaborik sera l’un des fers de lance de cette team Europe tout comme le danois Frans Nielsen (Détroit) et le norvégien Mats Zuccarello (NY Rangers). Les jeunes allemands Tobias Rieder (Arizona Coyotes) et Leon Draisaitl (Edmonton Oilers) seront également à suivre. En revanche on attendra de voir le niveau du suisse Nino Niederreiter (Minnesota Wild) et de l’autrichien Thomas Vanek (Détroit), capables du pire comme du meilleur.

La défense devra serrer les fesses

Si l’attaque a largement le niveau des autres formations, on est en revanche un peu plus dubitatif sur les forces de la défense. Vieillissante, l’arrière-garde de cette team Europe misera sur la puissance de Zdeno Chara (Boston Bruins) et de la vision de jeu de Mark Streit (Philadelphia). Deux excellents joueurs de hockey, mais sur le déclin à respectivement 39 et 38 ans. Celui qui pourra faire mal c’est le suisse Roman Josi des Nashville Predators. Futur partenaire de P.K Subban, le défenseur helvète est l’un des tout meilleurs de la ligue à son poste. Doté d’une vision de jeu impressionnant associé à des passes d’une précision chirurgicale, Josi sera le joueur à surveiller de près lors de cette Coupe du Monde.

Chez les gardiens, c’est le slovaque Jaroslav Halak (NY Islanders) qui devrait être le portier numéro 1. Il devra fournir la marchandise, car derrière son coéquipier de club Thomas Greiss  est prêt à le remplacer à la moindre contre performance. Frederik Andersen blessé avec le Danemark lors du TQO ce week-end, on attend un remplaçant.

Une Team Europe qui malgré un petit potentiel a peu de chance de voir les demi-finales. Dans un groupe relevé, l’objectif sera d’aller chercher les Tchèques largement prenables. En pleine crise européenne, la NHL a au moins eu le mérite toutes les nations de l’UE (et plus) sous une seule et même bannière. Finalement Gary Bettman fait bien plus en termes de fédéralisme que Jean-Claude Juncker.

Team North America: young heroes

Avec la Team Europe, c’est l’autre sensation de cette Coupe du Monde. La team North America réunit pour ce tournoi les meilleurs joueurs américains et canadiens de moins de 23 ans. De quoi constituer une équipe qui a sacrément de la gueule.

En attaque on aura des joueurs de la trempe de Connor McDavid (Edmonton Oilers), Jack Eichel (Buffalo Sabres) ou bien encore Johnny Gaudreau (Calgary Flames). On aura également l’occasion de voir (avant sa première saison NHL avec les Maple Leafs), Auston Matthews, premier choix de la dernière draft. Le jeune américain de 18 ans avait déjà montré de très belles choses avec les USA lors du dernier mondial en mai. Les talentueux Dylan Larkin (Détroit) et Jonathan Drouin seront également à surveiller de près. Bref, une attaque très très lourde qui compte de nombreux talents. La fougue et la vitesse devraient faire mal.

En défense, c’est aussi impressionnant. Shayne Gostisbehere (Philadelphia), Morgan Rielly (Toronto) et Jacob Trouba (Winnipeg) seront les piliers de l’arrière-garde. Seth Jones, Ryan Murray (Columbus) et Aaron Ekbald seront aussi de la partie. On fera gaffe également à notre chouchou, le puissant arrière des Saint Louis Blues Colton Parayko (33 points en 79 matchs pour sa première saison NHL).

Le gros point faible se trouvera du côté des gardiens. Non pas qu’ils n’ont pas le niveau, mais qu’ils manquent cruellement d’expérience pour ce genre de compétition (normal à 23 ans). Les trois heureux élus sont John Gibson (Anaheim Ducks), Connor Hellebuck (Winnipeg) et la sensation des derniers playoffs, le portier de Pittsburgh Matt Murray. Ce dernier devra batailler avec Gibson pour la place de numéro 1. Les goalies sont définitivement le gros point faible de cette équipe.

Si cette Team North America a du potentiel, on prévoit quand même une Coupe du Monde difficile pour ces rookies. Le manque d’expérience, mais aussi les adversaires redoutables de leur poule vont faire très mal. Placés dans le groupe B, McDavid et ses coéquipiers affronteront la Russie, la Finlande et la Suède. Un sacré défi pour l’équipe du Manager Général Wayne Gretzky qui devrait être le chouchou du public de l’Air Canada Center de Toronto.

Pierre-Andrea

Pierre-Andrea

Journaliste chez La Sueur
Ecrit sur la NHL, le surf, le running et la culture
Pierre-Andrea
Photo By: thescore.com
3 Discussions on
“Coupe du Monde : Bellemare va se consoler avec la Team Europe”

Leave A Comment

Your email address will not be published.