World Cup of Hockey : Team Canada taillée pour tout démonter

Preview de la World Cup of Hockey. Premier volet avec le Canada qui chez lui est le grand favori pour le titre.

Après 12 ans d’absence, la World Cup of Hockey est enfin de retour. Afin de patienter tranquillement avant le 17 septembre, date d’ouverture de la compétition, on vous présente les 8 équipes qui prendront part au tournoi. Cette semaine, c’est le Canada qui chez lui fera tout pour conserver son titre et s’affirmer un peu plus comme la meilleure nation du hockey actuelle.

Canada Dream Team

Double champion du monde et double champion olympique en titre, le Canada est plus que jamais maître du sport qu’il a inventé. Quel que soit l’effectif (équipe A, B ou C), l’équipe à la feuille d’érable est depuis 2014 sur le toit du monde. Pour cette World Cup (Coupe du Monde en bon français) façonnée de toute pièce par la NHL, Sidney Crosby et sa bande seront bien sûr les grands favoris.

Coaché par l’entraîneur des Toronto Maple Leafs Mike Babcock qui n’est là que pour les grands rendez-vous, l’équipe canadienne va envoyer pour ce tournoi les meilleurs des meilleurs. Chez les gardiens, on retrouve celui qui a amené la sélection nationale jusqu’à l’or olympique à Sotchi : Carey Price. Le goalie MVP de la NHL en 2015  devrait être le portier numéro 1 du Canada. Malgré une dernière saison quasi vierge en raison d’une blessure au bas du corps, Price devrait avoir toute la confiance du staff. Derrière lui, Braden Holtby des Washington Capitals et meilleur gardien en 2016 sera le remplaçant de luxe. Corey Crawford qui a encore une fois fait une très belle campagne avec les Chicago Blackhawks complète ce trio.

La défense canadienne va ressembler beaucoup à celle des JO 2014. Le Directeur Général Doug Amstrong continue la tradition de la Team Canada avec des paires défensives composées d’un gaucher et d’un droitier. Parmi les petits nouveaux par rapport à Sotchi, Brent Burns des San José Sharks et meilleur défenseur offensif de la Ligue avec 75 points en 82 matchs de saison régulière. Autre addition, celle de Jake Muzzin des Los Angeles Kings qui grimpe d’année en année. Le joueur de 27 ans avait participé au titre mondial de 2015 où le Canada avait fini invaincu. Sinon, on retrouvera toujours Shea Weber, Alex Pietrangelo, Drew Doughty, Marc-Edouard Vlasic et Duncan Keith. P.K Subban, après une saison moyenne avec le CH ne prendra pas part à la compétition.

Attaque All-Star

Comme d’habitude, l’offensive canadienne est une machine à enfiler des buts par dizaine. Elle a également la capacité de bien défendre avec plusieurs joueurs très doués dans les deux sens de la patinoire. À la tête de cette attaque, le capitaine et MVP des playoffs 2016 (Phil Kessel n’en revient toujours pas) Sidney Crosby sera la Superstar. Héros du pays depuis son but décisif lors de la finale des JO 2010 de Vancouver, le centre des Pens va tout faire pour décrocher le titre. Lors de sa dernière apparition en sélection, le Canada avait tué toute concurrence, c’était lors du mondial de 2015 à Prague.

Derrière Sid the Kid, le duo Tyler Seguin – Jamie Benn des Dallas Stars devrait faire très mal. S’il faut encore attendre pour Benn qui se remet d’une opération à l’abdomen, Tyler Seguin est enfin parmi les grands, lui qui n’était pas à Sotchi en 2014. Steven Stamkos sera lui aussi de la partie, tout comme Jonathan Tavares des New York Islanders. Bref, le Canada pourra compter sur les meilleurs centres au monde. Trop de centres d’ailleurs puisque qu’avec Jamie Benn, Brad Marchand la peste de Boston est le seul ailier de métier parmi cette Team Canada (2 ailiers sur 13 attaquants). Si ce peut être un défaut, cela ne semble pas affecter les canadiens. Lors des JO de Sotchi, la troupe de Mike Babcok avait la même physionomie.

Une attaque qui totalise 900 points en saison régulière et qui compte pas mal absents. Corey Perry, Jason Spezza ou bien encore Taylor Hall auraient pu en effet être de la partie. Les jeunes de la team North America comme Conor McDavid, Nathan Mackinnon et Sean Monahan avaient eux aussi leur place dans cette équipe. Les nombreux dénigreurs de cette Coupe du Monde pointent ce problème comme défaut majeur de cette compétition qui ressemble plus pour eux à un show NHL qu’à un vrai tournoi international.

Quoi qu’il en soit, le Canada sera le grand favori grâce à cette véritable Dream Team qui peut être comparée à celle des USA en basket. Lors du tour préliminaire, la formation à la feuille d’érable affrontera les USA, la République Tchèque et la Team Europe (avec le français Pierre-Edouard Bellemare). Crosby et ses potes seront attendus, mais seront sûrement inarrêtables.

Pierre-Andrea

Pierre-Andrea

Journaliste chez La Sueur
Ecrit sur la NHL, le surf, le running et la culture
Pierre-Andrea
Photo By: Z1035.com
2 Discussions on
“World Cup of Hockey : Team Canada taillée pour tout démonter”

Leave A Comment

Your email address will not be published.