Les joueurs à suivre dans cette Coupe du Monde de hockey 2016

A quelques jours de la Coupe du Monde de Hockey 2016, voici les 10 joueurs à suivre du tournoi qui devraient fair mal.

On y est, alors que les derniers matchs préparatoires battent leur plein, le coup d’envoi de cette Coupe du Monde du Hockey 2016 se rapproche de jour en jour. Le 17 septembre marquera le début du tournoi avec USA-Team Europe et Canada-République Tchèque. Le temps pour nous de voir les 10 joueurs à suivre.

Carey Price – Team Canada

Il est de retour, après une année quasi blanche, Carey Price retrouve enfin les patinoires avec la sélection canadienne. Un retour qui ne s’est pas forcement bien passé puisque l’équipe à la feuille d’érable a perdu 4-2 pour son premier match amical face aux USA (ils ont pris leur revanche le lendemain). Peu à l’aise dans les cages, normal quand on pas fait de compétition depuis 10 mois. Cette contre-performance ne devrait pas coûter la place de gardien numéro 1 à Carey Price pour la Coupe du Monde. Bien que Braden Holtby et Corey Crowford soient en forme, Mike Babcock devrait faire confiance à la star de Montréal pour ce tournoi où le Canada part comme favori. On se souvient que Price fut la pierre angulaire du acre lors des derniers JO de Sotchi en encaissant seulement 3 buts durant la compétition olympique. On en saura plus cette nuit avec le troisième match préparatoire du Canada face à la Russie au Consol Energy Center de Pittsburgh.

Matt Murray – Team North America

Révélation des derniers playoffs, Matt Murray avait été étincelant avec les Pittsburgh Penguins. Des débuts sans faute avec à l’arrivée un titre de champion NHL à tout juste 23 ans. Murray est ainsi le plus jeune gardien de l’histoire à remporter une Coupe Stanley en tant que numéro 1. Cette saison sera celle de la confirmation pour Matt Murray. Lui qui sera toujours en concurrence avec Marc-André Fleury chez les Pens (habituel titulaire), la Coupe du Monde qui arrive donnera un premier aperçu de sa possibilité à transformer l’essai. Dans une équipe ultra-prometteuse (ils ont battu deux fois la Team Europe en amical), le jeune canadien va devoir montrer tout son talent. En effet, il risque d’avoir du boulot tant cette Team North America risque d’avoir des absences durant les matchs. Si lui ou John Gibson (l’autre gardien de cette sélection) font le job, il n’est pas possible que la troupe de Wayne Gretzky et Todd McLean aille très loin.

Roman Josi – Team Europe

Pour l’instant, Roman Josi est le seul éclairci (avec Pierre-Edouard Bellemare) dans ce ciel bien sombre du côté de la Team Europe. Vieillissante (Chara 39 ans, Streit 38 ans), la défense a fait pâle figure face aux jeunots de la Team North America en amical ce week-end. Deux défaites assez nettes qui montrent les grosses lacunes de la formation européenne qui sera la seule à ne pas avoir d’hymne durant le tournoi. Heureusement que Roman Josi est là au sein de l’arrière garde. À 26 ans, le défenseur suisse est l’un des meilleurs à son poste dans la NHL. Joueur des Nashville Predators, il dispose d’une excellente vision de jeu et distribue des passes hors normes (47 assistances sur 61 points la saison dernière). Un élément clé dans la réussite ou non de cette Team Europe qui pour l’instant est loin d’être au rdv. Mais attention le tournoi n’a pas commencé et ils risquent de nous surprendre.

Erik Karlsson – Team Suède

Dans le genre joueur ultra-talentueux, Erik Karlsson représente à merveille cette catégorie. Sûrement le meilleur défenseur de la NHL, le suédois des Ottawa Senators a terminé meilleur compteur à son poste la saison passée avec 82 points en 82 matchs. Rapide et très technique, Karlsson sera la tour de contrôle de la Suède dans cette Coupe du Monde. Il ne sera pas seul puisque la brigade défensive de la Tre Konnor compte de grands noms comme Victor Hedman, Niklas Hjalmarsson ou bien encore Olivier Ekman —Larsson. Une défense très lourde qui devrait piétiner plus d’un lors du tournoi qui débute ce week-end. Les suédois commenceront par la Russie ce dimanche à 21 h, un match capital pour la première place du groupe B.

Dustin Byfuglien – Team USA

Depuis 2007, Dustin Byfuglien impose sa loi en NHL avec des charges destructrices et des buts sortis de nulle part. Aujourd’hui avec les Winnipeg Jets, ce défenseur (et ex-attaquant) de 1m95 pour 118 kg possède un style sensationnel. Malgré son look de gros nounours, le joueur américain de 31 ans est un manieur de palets hors pair capable de traverser la patinoire pour aller marque son but. À 110 % sur chaque présence sur la glace Byfuglien va être une pièce maîtresse pour la Team USA. Vu l’énergie dégagée lors des premiers matchs préparatoires, cette Coupe du Monde risque d’être très physique. Byfuglien devrait donc être dans son élément et n’hésitera pas à détruire un ou deux adversaires contre la baie vitrée s’il en a l’occasion.

Auston Matthews – Team North America

Avant de débuter sa première saison en NHL avec les Toront Maple Leafs, Auston Matthews va avoir les regards braqués sur lui durant toute la durée du tournoi. D’autant plus que le Coupe du Monde ce jouera dans l’antre de sa future équipe. Numéro de la draft en juin dernier devant Patrik Laine, Matthews a déjà tout d’un all-Star. La saison dernière, il évoluait dans la puissante LNA suisse et l’attaquant de 18 ans était déjà au-dessus du lot. Avec les USA lors du mondial qui se tenait en Russie en mai dernier, Matthews avait impressionné par sa maturité et sa vision de jeu. Dans cette Team North America aux allures de Young Gang, le centre qui est déjà comparé à Sidney Crosby devrait se régaler aux côtés des McDavid, Eichel et autres Goudreau.

Vladimir Tarasenko – Team Russie

Et si dans cette Coupe du Monde le Tsar de la Russie n’était pas Ovechkin mais Vladimir Tarasenko ? Durant toute la saison dernière, l’ailier des Saint Louis Blues nous a envoûtés par son jeu qu’on qualifiera tout simplement de AMAZING. Vitesse, technique et sens du but, il y a tout chez ce joueur de 24 ans seulement. Dans une formation russe qui devrait surtout briller par son attaque lors de ce tournoi, Tarasenko sera bien épaulé avec Malkin, Panarin & Co. Après deux matchs amicaux contre la République Tchèque quelque peu poussifs (une victoire et une défaite aux tirs au buts), la Sbornaya va devoir augmenter la cadence pour leur prochaine opposition face au Canada.

Brad Marchand – Team Canada

C’est sûrement le joueur le plus détesté de la NHL mais mon dieu qu’il est efficace et précieux dans une formation. Véritable teigne qui ne lâche rien et qui est adepte des coups salauds, Brad Marchand attaquant habituel des Boston Bruins est aussi un joueur productif. Au sein de la Team Canada, il est devenu un incontournable depuis le titre de champion du monde obtenu en mai dernier. Lors de la double confrontation face aux USA, il aura fait une nouvelle fois le taff montrant que malgré son statut de peste, il a toute sa place au sein de la meilleure équipe du tournoi sur le papier.

Jakub Voracek – Team République-Tchèque

Annoncée comme la pire formation du tournoi, la République Tchèque a rassuré lors des deux rencontres amicales face à la Russie ce week-end. Une défaite et une victoire aux tirs au but ont montré qu’il faudra compter sur cette équipe lors de cette Coupe du Monde. Parmi eux, Jakub Voracek sera le leader de la Tchéquie en l’absence de Jaromir Jagr. Star des Philadelphia Flyers, ce joueur de 27 ans sera un élément précieux lors du tournoi au sein de l’attaque. Placé aux côtés du capitaine Tomas Plekanec, il devrait former un duo redoutable. Puissant et habitué à enchaîner les buts, Voracek s’est taillé une solide réputation dans la NHL.

Alexander Barkov – Team Finlande

La jeunesse au pouvoir ! C’est le slogan qu’on peut donner à cette équipe finlandaise qui devrait inquiéter de nombreuses équipes lors de la compétition. Dans la double confrontation préparatoire face à la Suède, la Suomi a montré de très belles choses. Parmi elles, le niveau de jeu d’Alexander Barkov qui a fait très mal à la défense adverse. À 21 ans seulement, l’attaquant des Florida Panthers a déjà tout d’une superstar de la NHL. La saison passée, il aura inscrit 59 points en 66 parties. Doté d’un physique monstrueux avec 1m91 pour 97 kg, le jeune centre finlandais sera l’un des joueurs clés de cette Finlande qui compte de nombreux jeunes dans sa formation. Patrik Laine, Sebastian Aho mais également toute la défense a moins de 25 ans. Si le manque d’expérience devrait faire défaut, le talent lui sera bien là et il ne serait pas impossible de voir la Finlande en demi-finale.

Pierre-Andrea

Pierre-Andrea

Journaliste chez La Sueur
Ecrit sur la NHL, le surf, le running et la culture
Pierre-Andrea
Photo By: USA TODAY Sports
1 Discussion on “Les joueurs à suivre dans cette Coupe du Monde de hockey 2016”

Leave A Comment

Your email address will not be published.