Juges incompétents, favoris out… Le grand WTF du Hurley Pro

Avant le final day qui a lieu aujourd’hui, retour sur les premiers jours du Hurley Pro à Trestles avec un vrai carnage sur les vagues et en dehors.

Il est temps que le Hurley Pro se termine et vite, car c’est du grand n’importe quoi. Entre les notes des juges totalement ahurissantes et les favoris éliminés dès le 3e tour, la 8e étape du Pro Tour de la WSL est quelque peu WTF. Heureusement, tout se fini aujourd’hui sur le spot de Lowers Trestles avec le Final Day.

Medina, Florence et Wilson out pour la victoire

Un vrai carnage. Au cours du round 3, tous les favoris du Hurley Pro ont été éliminés les uns après les autres. Le leader John John Florence, son rival Gabriel Medina et le vainqueur en titre Mick Fanning se sont fait éliminer par des surfeurs moins huppés. Du côté des français, Michel Bourez a réussi à se hisser jusqu’au round 5, sans pour autant parvenir à atteindre les quarts de finale avec une défaite face à Brett Simpson (tombeur de John John). Jérémy Florès s’est encore un peu plus enfoncé avec une élimination dès le deuxième tour.

En demi-finale, on verra s’opposer le sud-africain Jordy Smith au brésilien Filipe Toledo et l’américain Tanner Gudauskas  à l’australien Joel Parkinson. Dans ce final day, c’est clairement Toledo qui part comme grandissime favori. Après un début de saison poussif, le brésilien s’est relevé à Trestles et à notamment envoyer du très lourd en ¼ face à Kelly Slater. Il aura quand même fort à faire contre Jordy Smith, lui aussi solide sur de ce Hurley Pro. 5e au classement général, le sud-africain pourrait en cas de victoire faire le trou face à ses concurrents dans la course au top 5.

Les décisions des juges en questions

À Trestles ça tire quand même un peu la gueule. La raison ? Les décisions des juges qui en auront déstabilisé plus d’un avec des notes totalement incompréhensibles sur certaines vagues.

Le duel Gabriel Medina Vs Tanner Gudauskas aura été le plus injuste. Sur la dernière vague, le brésilien sort le ride de la journée. Tout le monde voyait au minimum un 9 mais les juges en auront décidé autrement avec un 8.3. Medina éliminé il lui fallait au moins un 8.34 pour repasser devant, on peut imaginer sa rage après ce heat. Surtout que Gudauskas aura été noté lui sur sa meilleure vague 8.6 – bien moins technique que celle de son opposant. La vidéo ci-dessous est assez frappante et montre bien que les officiels de la WSL ont un peu trop picolé la veille.

Un problème qui est de plus en plus fréquent. Plusieurs surfeurs pro comme Julian Wilson ou Jérémy Florès se sont exprimés publiquement sur les réseaux sociaux (supprimés depuis) à propos de l’incompétence des juges. De nombreux scandales ont en effet éclaté ces dernières années. On se souvient notamment du premier 10 de Slater lors du Billabong Pro en août dernier qui ne méritait pas forcement une telle récompense.

La WSL devra donc faire les réformes nécessaires si elle veut éviter les scandales sur le CT. De plus en plus professionnel, le surf doit aussi avoir des juges qui soient au niveau et pas des gars qui sont là pour siroter une bière sur une chaise longue.

Pierre-Andrea

Pierre-Andrea

Journaliste chez La Sueur
Ecrit sur la NHL, le surf, le running et la culture
Pierre-Andrea
Photo By: World Surf League
4 Discussions on
“Juges incompétents, favoris out… Le grand WTF du Hurley Pro”

Leave A Comment

Your email address will not be published.