À Teahupoo, Kelly Slater est redevenu le roi du surf

En plantant notamment un 20/20, Kelly Slater a remporté hier le Billabong Pro à Tahiti. Le Retour du roi est enfin arrivé à la WSL.

Fini, préretraité, enterré… Voilà les différents qualificatifs qu’on pouvait entendre à propos de Kelly Slater depuis le début de cette saison 2016. Mais hier dans le tube monstrueux de Teahupoo, l’américain de 44 ans a fait fermer pas mal de gueules.

19e avant le début du Billabong Pro ce week-end, Kelly Slater se devait de se reprendre après un début de saison complètement ratée. Mis à part une belle troisième place sur le Fidji Pro, la légende du surf faisait pâle figure notamment lors des étapes australiennes. Slater avait en effet fini 25e sur la Gold Coast et à Margaret River et 13e à Bells Beach. Absent à Rio pour cause de blessure, beaucoup pensait que la carrière du king allait se terminer bien tristement. Mais à Tahiti, le vétéran a montré qu’il est encore dans le coup

20/20 pour l’élève Slater

Après trois jours de compétition dans un petit Teahupoo, les conditions se sont nettement réveillées en ce mardi 24 août. De quoi proposer du très bon pour ce final day annoncé comme dantesque. Du côté de Kelly Slater, on a dû commencer la journée par un tour de repêchage (round 5) afin de se qualifier en quart. La veille, le surfeur du New Jersey s’était fait battre par le brésilien Bruno Santos détenteur d’une wild card lors du 4e tour.

Le duel contre Keanu Asing aura été grandiose. Dans ce heat, Kelly Slater va tout simplement nous sortir deux 10. Des tubes parfaitement maîtrisés et bien profonds (au moins pour la seconde vague) qui vont clairement annoncer la couleur pour le reste de la journée. 2e fois de sa carrière qu’il sort la manche parfaite, Slater est sur un petit nuage qui va le conduire tout droit vers la victoire finale.

Pour son quart, il retrouve Bruno Santos. Une manche qui sera totalement différente que celle du round 4  puisque Kelly Slater dominera le vaillant brésilien (17.43). L’américain placera un nouveau 10 pour un score final de 19.27. Alors que John John Florence et Gabriel Medina se tabassent tranquillement pour la tête du classement général dans l’autre demi-finale (Matt Wilkinson fut sorti au 3e tour), Kelly Slater affronte quant à lui Adrian Bunchan. Face à cet australien réputé (4e au classement après ce Billabong Pro), le roi va montrer tout son talent pour s’imposer dans un heat des moins évident. Pas de 10 mais des vagues ridées à la quasi-perfection.

Duel de générations

Pour cet ultime manche qui déterminera le grand vainqueur, Slater affronte John John Florence, le nouveau maillot jaune du CT suite à sa victoire sur Médina en demie. Face au prodige du surf mondial, la légende aux 11 titres va de suite montrer qui est le patron en sortant un 9.77 d’entrée. JJF aura bien du mal à s’affirmer dans cette finale, il ne fera au mieux q’un correct 8, pas assez pour aller inquiéter Slater. Surtout que ce dernier va placer un 9.90 qui tuera définitivement cet ultime manche r. Mine de rien c’est une deuxième défaite de suite en finale pour John John après celle perdue à J-Bay contre Mick Fanning. Pas trop grave pour l’hawaïen qui récupère tout e même la place de leader au classement général.

Avec cette victoire lors du Billabong Pro à Tahiti, Kelly Slater montre qu’il faudra toujours compter sur lui malgré ses 44 ans. Suite à ce titre dans le tube de Teahuppo, l’américain revient dans le top 10 avec une 8e place. Le Roi Kelly est encore là, lui qui veut aller jusqu’en 2020 pour participer aux JO de Tokyo.

Pierre-Andrea

Pierre-Andrea

Journaliste chez La Sueur
Ecrit sur la NHL, le surf, le running et la culture
Pierre-Andrea
Photo By: World Surf League
4 Discussions on
“À Teahupoo, Kelly Slater est redevenu le roi du surf”

Leave A Comment

Your email address will not be published.