Et oui, il est possible de surfer à New York

New York est définitivement une terre de sport avec des spots de surf assez ahurissants offrants des vagues parfaites mais glaciales.

À New York, il n’y a pas que le basket, le baseball ou le hockey. Si vous quittez Manhattan pour rejoindre les plages en bordure de la métropole, vous aurez ainsi la possibilité de surfer. Big Apple et le New Jersey regorgent en effet de spots plutôt frais qui offrent des barrels et des tubes magnifiques.

New York : The city of surfing

Si la côte Ouest des USA est beaucoup plus connue pour ses spots tels Mavericks ou bien Lowers Trestles, il ne faut pas sous-estimer la Côte Est. Avec la Floride, la région new-yorkaise compte parmi les meilleurs endroits où surfer aux States. Ceci s’est d’ailleurs montré il y a quelques jours avec la houle puissante engendré par l’ouragan Hermine (beaucoup plus puissant que Matthew qui a ravagé Haïti la semaine dernière). Résultat des tubes parfaits qui ont fait le bonheur des locaux.

Comme sur nos côtes, le meilleur moment pour surfer se situe durant la période automnale et hivernale. L’eau est en revanche beaucoup plus froide qu’en France (Gulf Stream oblige) avec des températures dépassant rarement les 12 °C (et avec de grandes chances d’avoir de la neige). Une véritable communauté s’est installée là-bas avec plusieurs bars pour se rassembler après les sessions glaciales. Les endroits les plus connus ses trouvent du côté de Rockaway Beach, mais aussi dans le New Jersey (là où vous trouverez les meilleures vagues).

Pendant la terrible tempête de neige qui a frappé New York l’hiver dernier, des surfers se sont même amusé à aller affronter les terribles vagues offertes par Snowzilla.

En 2011, on a même eu droit à une étape de la World Surf League à New York. Lors de ce Quiksilver Pro, c’est l’australien Owen Wright (blessé cette saison) qui a battu Kelly Slater, le surfeur  légendaire de la East Coast (il est né en Floride).

Donc la prochaine fois que vous irez faire un tour à New York, n’hésitez pas à prendre votre maillot (et surtout votre intégrale) et louer une planche pour aller se faire une petite session de surf entre un match des Knicks et une pizza.

Pierre-Andrea

Pierre-Andrea

Journaliste chez La Sueur
Ecrit sur la NHL, le surf, le running et la culture
Pierre-Andrea
Photo By: Julien Roubinet

Leave A Comment

Your email address will not be published.