Billabong Pro: John John Florence nouveau leader de la WSL

Recap complet du Billabong Pro avec la victoire de Kelly Slater et le maillot jaune de leader pour John John Florence.

La semaine dernière, le Billabong Pro de Tahiti nous a offert son lot de chamboulements. Retour au sommet de Kelly Slater et première place annoncée pour John John Florence au classement général, on fait le point après Teahupoo.

Le retour du roi Kelly

À 44 ans, Kelly Slater a réalisé un grand coup en montrant qu’il est toujours là malgré son début de saison ratée. Kelly Slater a en une journée tué toute concurrence avec son style impeccable dans les tubes puissants de Teahupoo. Une victoire qui s’est construite notamment grâce à son Heat lors du round 5 où il a obtenu un 20/20 face à Keanu Asing. Par la suite, Bruno Santos, Adrian Bunchan et John John Florence se feront mater les uns après les autres par la légende vivante du surf.

Malgré de nombreuses polémiques sur les notes des juges un peu trop clémentes sur les vagues de Slater (surtout sur les 10 – mais ce n’est pas la première fois), sa victoire reste indiscutable à Tahiti. 19e avant le début de cette étape, l’américain se retrouve désormais à la 8e place avec 24 450 points. Même si aller chercher le titre sera compliqué pour Slater, il tentera de tout de même de s’imposer chez lui à Trestles lors du prochain event.

John John le titre en ligne de mire

L’autre grand vainqueur du Billabong Pro c’est lui. Avec une nouvelle deuxième place après celle glanée à J-Bay, John John Florence (JJF) est le nouveau leader du CT. Même s’il perd encore en finale pour une seconde fois d’affilée, John John montre qu’il est le grand favori pour le titre en décembre prochain.

Pour allez choper le maillot jaune, JJF est notamment allé battre en demi Gabriel Medina son principal rival cette saison. Ce heat aura été un vrai combat de boxe qui s’est joué à 0.4 point près avec un score de 19.66 pour Florence contre 19.23 pour Medina. Cette demi est un avant-goût de ce que sera la fin de cette WSL 2016 : une bataille sans merci entre les deux meilleurs surfeurs du moment. Attention tout de même pour le brésilien (3e) qui avec 35 700 points possède 4 200 unités de retard sur John John (1er avec 39 900 points).

Ce Billabong Pro a également confirmé la perte de vitesse de Matt Wilkinson. Après un début d’année monstrueux, l’australien est tombé dès le 3e tour à Tahiti. Une nouvelle contre-performance qui lui coûte définitivement la tête du classement. Mal en point depuis J-Bay, Wilkinson semble avoir perdu sa possibilité de décrocher le premier titre mondial de sa carrière. À lui de montrer lors le prochain event en Californie qu’il est toujours dans le coup.

Par ailleurs, on retiendra l’excellente compétition pour Adrian Bunchan. Grâce à son accession jusqu’en demi-finale (perdue contre Slater), l’australien remonte à la 4e place au classement général, mais reste encore très loin du trio de tête avec presque 10 000 points de retard. Un Billabong Pro qui aura permis à plusieurs grands noms de la WSL de revenir dans le top 10. Outre Salter et Bunchan, on retrouve désormais Julian Wilson et Jordy Smith.

Les français passent encore à la trappe

On attendait beaucoup de nos deux français à Tahiti. Avec un Jérémy Florès vainqueur en 2015 et un Michel Bourez dans le top 10 et local de ce Billabong Pro, on espérait un sursaut des frenchies. Malheureusement, il n’en fut rien et ce fut bien triste. Un échec retentissant pour Bourez et Florès lors de cet event. Le premier se fait éliminer dès le deuxième round face à Keanu Asing dans une série bien terne et dans des conditions difficiles. Pour Florès, ce fut une sortie au 3e tour contre Julian Wilson qui a placé dans cette série une vague notée 9.20 (l’un des meilleurs du round 3).

Après ce nouvel event décevant pour le surf tricolore, Michel Bourez et Jérémy Florès accusent logiquement le coup au classement général. Bien que remontant d’une place, le réunionnais pointe toujours en 30e position bien loin de son niveau. Pour le tahitien cet échec des le round 2 lui coûte le top 10. Michel Bourez est désormais 13e avec 21 200 points. On espère de meilleurs résultats lors des prochaines étapes de la WSL. N’oublions pas qu’après Trestles, ce sera au tour du Quicksilver Pro France en octobre prochain. Une compétition qui n’a toujours pas eu de vainqueur tricolore depuis sa création en 1994.

Direction Trestles

Pour la suite de la WSL, on reste dans le Pacifique et on va du côté de la Californie pour le non moins célèbre Hurley Pro. À Trestles, on devrait voir de nouveau une lutte intéressante avec le retour de Mick Fanning qui débarque en tenant du titre. Dans une année semi-sabbatique (on l’a vu récemment s’amuser dans l’eau glacée d’Alaska -voir vidéo ci-dessous), l’australien vainqueur à J-Bay, vient en Californie pour montrer qu’il est toujours là et qu’il faudra compter sur lui l’an prochain. Le Hurley Pro devrait normalement être le dernier de la saison pour l’australien de 35 ans.

Rendez-vous donc dès la semaine prochaine pour la preview. La waiting period du Hurley Pro se tiendra entre le 07 et le 18 septembre.

 

Pierre-Andrea

Pierre-Andrea

Journaliste chez La Sueur
Ecrit sur la NHL, le surf, le running et la culture
Pierre-Andrea
Photo By: WSL, stabmag.com
3 Discussions on
“Billabong Pro: John John Florence nouveau leader de la WSL”

Leave A Comment

Your email address will not be published.