Wayne Gretzky – l’autre GOAT du Sport US avec Michael Jordan

C’est le GOAT indiscutable de la NHL. Portrait de Wayne Gretzky aka The Great One.

Michael Jordan par ci Michael Jordan par là, beaucoup d’entre nous pensent qu’il n’y a que le célèbre numéro 23 des Chicago Bulls qui aura marqué à vie le sport professionnel nord-américain. Il est bien maladroit d’oublier le hockeyeur Wayne Gretzky qui durant les années 80 et 90, aura été le meilleur joueur all-time de la NHL. Découverte rapide de l’autre GOAT (voir le seul) du sport US.

Oilers dans l’âme

Née le 26 janvier 1961 à Brandford en Ontario, la légende raconte que Wayne Gretzky serait né avec des patins aux pieds. Même si cela n’est évidemment pas vrai, la future star de la NHL était durant son hockey mineur une véritable machine à scorer. En catégorie Atom (-11 ans), Gretzky totalise lors de sa dernière saison 517 points en 85 matchs. Les années se suivent et se ressemblent jusqu’à sa dernière année junior où il va inscrire 182 points.

Par la suite il rejoint en 1978 les Indiana Racers en WHA pour sa première expérience chez les professionnels. Après 8 rencontres et 6 points, changement d‘équipe et direction les Edmonton Oilers toujours en WHA (ligue rivale de la NHL à l’époque). Après des débuts quelconques pour un de joueur de sa trempe avec Indiana, le canadien va passer à la vitesse supérieure pour finir sa première saison chez les pros avec 104 points en 72 rencontres.

L’année suivante les Oilers passent dans le sillon de la NHL. À partir de ce moment, Wayne Gretzky peut enfin devenir la star de son sport. Avec Edmonton, il va accumuler les saisons records, les distinctions personnelles et les Stanley Cup. Avec Mark Messier, Paul Coffey et Jari Kurri, Gretzky va remporter 4 titres de champion NHL en 1984, 1985, 1987 et 1988. Il va boucler  avec la franchise de l’Alberta des saisons à plus de 200 points lors des éditions 1984/85 et 1985/86, un record qui ne sera jamais battu ni égalé.

Edmonton va mine de rien se forger une véritable dynastie  et qui sera sans conteste L’équipe des 80’S. Une époque malheureusement révolue pour la franchise de l’Alberta.

Gretzky : objet marketing pour ligue en développement

Joueur évidemment très complet, Wayne Gretzky est devenu la star de la NHL et du sport US en général. À lui seul, il attirait les foules dans les patinoires du Canada et des Etats-Unis. Rapidement surnommé The Great One par les observateurs, le célèbre numéro 99 va par ailleurs multiplier les contrats publicitaires. Gretzky aura même ses propres céréales pour le petit-déjeuner, la consécration ultime.

Wayne-Gretzky-cereals

Ainsi au fil de ses performances, le canadien le plus connu après Justin Bieber va devenir le VRP de la NHL. Alors que la Ligue amorce son expansion en Californie, il est important d’attirer le chaland à Los Angeles. Le 09 août 1988, Gretzky va être échangé aux Los Angeles Kings, un tremblement de terre sans précédent sur la planète hockey. L’arrivée de The Great One va permettre de vendre 2 500 abonnements en un jour. La NHL a donc réussi son coup et installé un sport de glace dans un État qui ne vivait que pour la plage et les Lakers. Pour le principal intéressé, c’est un véritable drame, il quittera l’Alberta en pleurs.

Wayne Gretzky - LA

Mais à partir de là, l’Unique va perdre de sa superbe. Gretzky ne va plus jamais gagner de Coupe Stanley par la suit. Sa plus grande chance de mettre la main sur le titre sera en 1993. Mais en finale face aux Montréal Canadiens, les Kings vont s’incliner face à la bande de Patrick Roy.

S’en suivront de nombreuses années décevantes sans atteindre les séries éliminatoires. Pour Wayne Gretzky, les années passent et les performances régressent. Même s’il va inscrire 120 points en 1991/92 et 130 en 1993/94, les stats du 99 ne seront plus les mêmes qu’à l’époque des Oilers.

Les petits pépins s’accumuleront par la suite pour Gretzky. Après 8 saisons du côté de L.A, The Great One va changer d’équipe pour finir sa carrière. Après un bref passage chez les Saint-Louis Blues, l’ontarien va retrouver à New York son partenaire de l’époque d’Edmonton Mark Messier. Avec les Rangers, il va continuer à être l’un des meilleurs joueurs de la NHL. Dans une ligue de plus en plus concurrentielle, Wayne Gretzky inscrira à 36 ans 97 points lors de la saison 1996/97. En 1999, c’est le clap de fin pour The Great One après une dernière saison à 70 points.

Un patriote

Si Wayne Gretzky a inscrit son nom dans l’histoire de la NHL, il a également fait dans l’histoire du Canada. Avec le maillot à la feuille d’érable, le 99 va enchaîner les titres mondiaux, notamment en remportant la Coupe Canada (ancêtre de la World Cup) à 4 reprises.

En 1998, le rêve olympique va enfin se réaliser pour The Great One avec l’apparition à Nagano des NHLers pour la première fois aux JO d’hiver. L’occasion pour lui de rentrer un peu plus dans la légende comme l’a fait Michael Jordan avec la Dream Team en 1992. Malheureusement pour lui, le Canada se fera éliminer par la République Tchèque en demi-finale. Un match terrible où le gardien Dominik Hasek (l’autre légende de la NHL) va neutraliser un par un les attaquants canadiens lors de la séance de fusillade. Gretzky et les siens ne parviendront même pas à accrocher la médaille de bronze lors du match de classement face à la Finlande.

Une déception, mais ce ne sera que partie remise. En 2002, il va revenir aux JO en tant que Directeur Général. Le Canada décrochera cette fois-ci la médaille d’Or face aux USA, pays organisateur. Aujourd’hui, c’est un autre challenge qui attend Wayne Gretzky. Il sera en effet le Directeur Général de la Team North America lors de la prochaine Coupe du Monde qui se tiendra en septembre à Toronto.

Gretzky > Jordan ?

Histoire de résumer la carrière de Wayne Gretzky niveau statistiques et palmarès :

  • 4 titres NHL (1984, 1985, 1987, 1988)
  • 9 titres MVP (980, 1981, 1982, 1983, 1984, 1985, 1986, 1987 et 1989)
  • 2 titres MVP playoffs (19 851 988)
  • 10 fois meilleur marqueur en saison régulière (1981, 1982, 1983, 1984, 1985, 1986, 1987, 1990, 1991 et 1994)
  • 8 fois membre de la première équipe All-Star (981, 1982, 1983, 1984, 1985, 1986, 1987 et 1991)
  • Plus grand nombre de points cumulés en carrière (2857 points en 1487 matchs : 894 buts et 1963 assistances)
  • Plus grand nombre de points en une saison (215 points lors de la saison 1985/1986)
  • Plus grand nombre de points en playoffs (47 points en 1985)

Wayne Gretzky est ainsi sans hésiter le GOAT de la NHL. En revanche, peut-il être considéré comme celui du sport US ? Son rival pour ce titre ô combien symbolique est bien évidemment Michael Jordan. Le célèbre numéro 23 des Bulls n’aura été que 5 fois MVP au cours de sa carrière et 10 fois meilleur marqueur NBA. Cependant Jordan aura remporté 6 titres NBA, 14 fois All Star et aura gagné 2 médailles d’or aux JO. Il est donc bien difficile de départager les deux hommes. Beaucoup ont tenté d’en élire un, mais à chaque fois les partisans de Gretzky ou de Jordan ont rapidement dégainé pour hurler au scandale.

Quoi qu’il en soit, Wayne Gretzky est sans conteste la légende de la NHL. Le 99 est désormais un numéro qu’au aucun hockeyeur n’ose porter et ce quelque soit le niveau ou le pays. Un vrai dieu vivant comme il n’en existera plus jamais sur les patinoires de la Ligue Nationale.

Pour plus d’infos et d’anecdotes sur Wayne Gretzky, on vous conseille de lire la magnifique biographie de nos collègues d’Hockey Archives.

Pierre-Andrea

Pierre-Andrea

Journaliste chez La Sueur
Ecrit sur la NHL, le surf, le running et la culture
Pierre-Andrea
Photo By: Fox Sports - TSN - Oilers Nation
2 Discussions on
“Wayne Gretzky – l’autre GOAT du Sport US avec Michael Jordan”

Leave A Comment

Your email address will not be published.