Garbage Time – Conférence Est – Week 10

Bonne année, bonne santé, meilleurs vœux. Puisse la NBA nous gâter encore. La période des fêtes est derrière toi, tu fais désormais le poids du Shaq mais la taille de Nate Robinson, tu sens tes jambes aussi fragiles que celles de Djibril Cissé, t’as perdu confiance en toi comme DeAndre sur la ligne des lancers ? Ne t’en fais pas Garbage Time est de retour juste pour toi. Et c’est toujours à consommer sans modération !

*(NB : Etant en voyage, cette chronique tiendra compte des résultats jusqu’au dimanche soir.)                                                  

***

Top

 

CHICAGO BULLS

4 matchs ; 4 victoires et une deuxième place de la conférence Est retrouvée. 4 victoires pas face à des brêles hein ! 2 victoires face à Toronto dont une à Toronto, une victoire face aux Pacers, qui traversent une légère période de moins bien et une face aux Knicks qui ne sont plus cette équipe contre qui on se balade.

Enfin une semaine pleine pour les Taureaux, en espérant que ça soit le début d’une deuxième saison digne de leur rang. En effet après une première partie de saison décevante on attend beaucoup plus de cette équipe, notamment de la régularité dans les résultats. Cette régularité viendra forcément via une meilleure défense ce qu’on commence à voir depuis quelques matchs.

Un autre bon point c’est que je pense qu’on a compris qu’à Chicago le patron c’est Butler, la page Derrick Rose est définitivement tournée, le numéro un c’est Jimmy. Pour finir, il est important pour aller loin en play-offs cette année et de toute façon c’est là qu’on les attendra, de réussir un trade qui amènera un shooteur unidimensionnel. NON NIKOLA MIROTIC ET DOUG MCDERMOTT CA NE SUFFIRA PAS LES GARS. Un vrai 2-3 qui met dedans*, et capable de prendre feu sur un Game 7 de finale NBA face aux Pelicans. Pour ça il va falloir lâcher un joueur, un intérieur, un français, oui oui vous voyez très bien de qui je parle. Il faut absolument trader Jooks. Il a encore une certaine valeur des équipes seraient prêtes à lâcher gros pour le récupérer, plus que pour récupérer Taj Gibson par exemple. Ensuite ça déboucherait l’intérieur et laisserait du temps de jeu à Bobby Portis qui commence à grapiller des minutes.

*par exemple. (Perso, je verrais bien JJ Redick, même si ça parait impossible)

***

Flop

CHARLOTTE HORNETS

Pour vous dire la vérité c’est un peu un choix par défaut. Les frelons restent sur une série de 3 défaites consécutives. On sent un léger coup de mou, mais rien d’alarmant. On se doutait que cette équipe ferait une saison plus proches des 50% que des 60-65, alors il faut bien perdre des matchs à un moment. Toutefois il est important pour eux de savoir rebondir et d’éviter les séries de défaites comme en ce moment.

A Steve Clifford d’éviter ces creux, ces baisses de régime et surtout de vite briser cette mauvaise série. Une saison NBA est très longue on le sait, cette équipe est jeune et truste les premiers spots après une saison décevante l’an passé elle est donc logiquement en plein apprentissage.

***

EN VRAC

  • Alors qu’on demandait à John Wall ce qu’il avait pensé du match de Whiteside contre eux sachant que Gortat avait dit de lui “qu’en 9 ans dans la ligue il n’avait jamais vu un joueur pareil”. Wall a répondu “Gortat dit ça à propos de tous ceux qui contrent des shoots”. Priceless.
  • DE LA BASTON DE LA BASTON. Qu’on rappelle Ron Artest, the panda friend, Metta world Peace; ça a failli très mal se finir entre Pistons et Pacers. Au bon vieux souvenir du Palace d’Auburn Hills…

***

JOUEUR DE LA SEMAINE

Jimmy Butler 

Comme dit plus haut, Jimmy c’est LE patron, LE BIG BOSS, le D.U.C. Depuis le début de la saison, il tourne à 21.8 points (12ème meilleur scoreur) et dimanche  « Jimmy Buckets » s’est permis d’effacer le GOAT des tablettes. 40 points en une mi-temps. Je suis même pas sûr que Fredette ait mis 40 points dans toute sa carrière NBA pour vous donner un ordre d’idée. Et puis sérieux gommer le nom de Michael Jordan pour mettre le sien c’est pas donné à tout le monde. Vraisemblablement le 21 est bien parti pour squatter tout en haut du United Center. Et ce n’est pas pour me déplaire.

Gimme the hot sauce !

ROOKIE DE LA SEMAINE

J’avais dit que j’arrêtais tant que c’était Kristaps. Okafor semble un peu largué, occupé par d’autres soucis, mais nul doute qu’il reviendra fort. Pour ce qui est du titre de rookie de l’année Towns semble quand même un cran au-dessus.

By La Berkane

Photo By: misleddit.com

Leave A Comment

Your email address will not be published.